Hier soir, les supporters lyonnais ont eu un sacré spectacle. Leur équipe n'avait besoin que du petit point du match nul pour se qualifier en seizièmes de final de l'Europa League. L'OL ne s'en est pas contenté et a mis les petits plats dans les grands en s'imposant très largement (4-0). La première place du groupe, qui permet d'éviter les meilleurs troisièmes de Ligue des champions au tirage au sort, se jouera donc lors d'un dernier match face à l'Atalanta Bergame. Le 7 décembre prochain les Lyonnais devront donc s'arracher en Italie pour continuer de rêver à une épopée.

En attendant, la victoire d'hier malgré un première période un peu poussive par instants, a eu le mérite de mettre en lumière de jeunes talents comme Myziane Maolida, issus du centre de formation.

Les choix du coach Genesio [VIDEO] ont ravi les observateurs a commencer par le médiatique Pierre Ménès. Pas spécialement connu pour garder sa langue dans la poche, l'habitué des plateaux télé a encensé la performance de l'OL.

Ménès a aimé les choix de Genesio

Souvent critiqué dans les médias et surnommé ironiquement pas certains "Pep'Genesio" (en référence à Guardiola), l'entraîneur lyonnais a su faire taire les mauvaises langues. Son début de saison ainsi que sa gestion plutôt ferme du vestiaire sont a souligner. Ainsi, Pierre Ménès (qui sait aussi souligner les belles performances quand elles le méritent) a fait preuve d'un grand respect envers les rhodaniens. "Enfin le carton du soir est à mettre à l’actif de l’OL, qui a étrillé l’Apollon Limassol. Genesio avait lui aussi décidé d’aligner la grosse équipe et c’est à souligner. Je suis le premier à critiquer les clubs français qui ne jouent pas le jeu de cette Europa League. C’est déjà un gros progrès par rapport à ce qu’on a pu connaître dans un passé récent", a t-il déclaré saluant l'usage d'une équipe type par l'entraîneur de l'OL.

OL : Tout n'a pas été parfait

Pourtant derrière les compliments de Pierre Ménès, on serait bien tenté d'évoquer quelques points plus négatifs dans la soirée lyonnaise. Ainsi, le choix très risqué de faire passer l'excellent défenseur central Mouctar Diakhaby sur un poste de sentinelle a laissé dubitatif. Très peu habile dans les relances et multipliant les mauvais placements pendant 45 minutes, le jeune espoir n'a pas donné raison au plan de jeu de son coach. Enfin, l'Olympique lyonnais a également perdu deux joueurs phares avec les blessures plus ou moins graves [VIDEO] de Bertrand Traoré et de Jeremy Morel. L'infirmerie jusqu'ici quasi déserte de l'OL se remplit donc soudainement avant le déplacement sur la pelouse de l'OGC Nice. De mauvaise augure...