Patrice Évra n'aura jamais été autant controversé que depuis son retour en Ligue 1. Jeudi 2 novembre, l'impopularité du latéral gauche de l'Olympique de Marseille a atteint son paroxysme. En marge du match d'Europa League à Guimaraes (0-1), l'ex-international s'est permis d'asséner un violent coup de pied, façon Karaté kid, dans le visage d'un pseudo-supporter phocéen [VIDEO], un peu trop vindicatif. Ce geste n'est pas sans rappeler celui d'un certain Éric Cantona contre un fan de Crystal Palace, en 1995.

Lorsqu'il a appris l'incident, l'entraîneur de l'OM, Rudi Garcia, a marqué sa désapprobation : "Quand on est un joueur expérimenté comme Pat', on ne peut pas se permettre de répondre aux insultes. Une telle réaction n'est pas admissible".

Le cas Évra fait débat

Il est encore trop tôt pour savoir si l'ancien fer de lance de Didier Deschamps va écoper d'une sanction exemplaire.

La commission de discipline de l'UEFA se prononcera sur le dossier le vendredi 10 novembre prochain. De son côté, l'OM a ouvert une enquête interne pour "déterminer les responsabilités". Les observateurs et les journalistes sont donc pendus aux décisions des instances. Mais déjà, l'avenir d'Évra sur la Canebière est sérieusement remis en cause. [VIDEO] Hier sur Twitter, le commentateur vedette de France 2, Fabien Lévêque, dénonçait hier "la fin de carrière pathétique" d'un présumé leader. Et d'asséner : "Ridicule jusqu'au bout".

Consultant sur BeIn Sports, Daniel Bravo est plus pondéré que son confrère. "Tout le monde lui tombe dessus... Certes, ce n'est pas à faire, mais je le comprends, il vit des moments difficiles. J'ai l'impression que c'est normal de se faire insulter. Évidemment, il n'a pas la bonne réponse, mais je comprends qu'on puisse mal réagir", a déclaré l'ancien milieu de l'OM sur lequipe.fr

Ce dérapage pourrait sceller son bail à l'OM

Le problème, c'est que Patrice Évra n'est pas seulement un joueur qui connaît une baisse de régime notable, d'un point de vue sportif ! Nommé capitaine des Bleus par Domenech en marge du Mondial 2010 en Afrique du sud, le natif de Dakar est un habitué des esclandres et autres coups d'éclats. On se souvient également de ses clashs avec l'Uruguayen Luis Suarez ou encore les consultants Bixente Lizarazu, Luis Fernandez, Pierre Ménès ou encore Rolland Courbis.

Après l'incident de Guimaraes, le vestiaire marseillais se serait déjà retourné contre celui qui porte encore officiellement le titre de capitaine de l'OM [VIDEO].