Le Handball est-il en train de devenir le sport dans lequel la France excelle le plus ? Alors que les hommes ont décroché la victoire il y a moins d'un an au terme d'un Mondial disputé à domicile, les féminines auront elles aussi droit à leur finale mondiale. Héroïques jusque-là, les Bleues ont réussi à faire chuter la Suède, l'une des nations favorites de la compétition en demi-finale. Face aux Suédoises, les joueuses d'Olivier Krumbholz sont passées par toutes les émotions. Elles ont ainsi compté quatre points d'avance en première période, avant de céder progressivement du terrain. « On est tombées dans un faux rythme qui nous a empêchés de faire la différence sur les courses croisées », a reconnu Camille Ayglon au micro de beIN SPORTS.

Ainsi, à dix minutes de la fin de la rencontre, les deux formations se sont retrouvées à égalité. Il a alors fallu que Allison Pineau et Blandine Dancette fassent parler leur expérience et leur talent dans les derniers instants pour permettre à la France de l'emporter 24-22 et ainsi d'accéder à la finale de ces championnats du monde organisés en Allemagne.

Un deuxième sacre mondial pour les handballeuses tricolores ?

La France a également une nouvelle fois pu compter sur une grande défense et sur une gardienne de gala. Dernier rempart des Bleues, Amandine Leynaud a une nouvelle fois été élue meilleure joueuse de la rencontre, comme en quart de finale. « On est encore allées la chercher avec les tripes », a souligné la capitaine, Siraba Dembélé, après la rencontre. Pour Alexandra Lacrabère, arrière de cette équipe de France, « il faut qu'on joue la Norvège différemment.

Top vidéos du jour

Il y a un truc à faire. Je ne la vois pas si forte que ça, cette Norvège-là ». En effet, c'est face aux Norvégiennes que les Bleues tenteront dimanche d'aller chercher le deuxième titre de championne du monde de leur histoire. Une équipe de Norvège qui, après avoir fait exploser la Russie en quart de finale, s'est de nouveau largement imposée en demi-finale contre les Pays-Bas. Autant dire que la tâche des Tricolores ne sera pas aisée dimanche. D'autant que ce pays rappelle des mauvais souvenirs aux Bleues, défaites en finale des Mondiaux en 1999 et en 2011 par ce même pays. Mais ces Françaises semblent croire en leur chance, elles qui peuvent ajouter un Mondial de plus au palmarès du handball féminin française. Jusque-là, les Bleues n'en comptent qu'un au compteur. C'était en 2003, déjà sous les ordres d'Olivier Krumbholz.

Excellente dynamique pour le handball français

Ces Bleues ont le mérite de vivre une belle aventure et de susciter la sympathique et l'adhésion du public. Sur les réseaux sociaux, les réactions se sont avérées très nombreuses afin de saluer cette qualification de l'équipe de France pour la finale des championnats du monde.

« Fière de nos Bleues ! Une victoire magnifique au bout du suspense. Plus qu’une marche avant le titre mondial », a ainsi salué Laura Flessel, Ministre des Sports. « Un grand bravo à l’équipe de France féminine de Handball pour cette belle qualification en finale des Championnats du Monde! Une médaille assurée... maintenant il faut aller chercher la plus belle ! », a lui salué Didier Dinart, entraîneur de l'équipe de France masculine, sur sa page Facebook. Un message qui témoigne de la belle entente qui règne entre les deux équipes de France de handball, un sport qui surfe sur une excellente dynamique grâce à ses Bleus et ses Bleues. Dimanche, les féminines auront l'occasion de devenir championnes du monde quelques mois seulement après leurs homologues masculins. Pour Nikola Karabatic et sa bande, c'était justement face à la Norvège...