Manager du Paris Saint-Germain de 2013 à 2016, Laurent Blanc est sans contrat depuis son départ de la capitale. Toujours attentif aux performances de son ancienne équipe, le technicien français a donné son avis sur le tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des Champions qui réserve aux Parisiens un affrontement contre le Real Madrid. Un adversaire qui ne fait pas peur à l'ancien coach du PSG qui estime dans une interview accordée au journal Le Parisien que le club français à les armes pour venir à bout de l'ogre madrilène [VIDEO] : "Bien sur que le PSG peut sortir le Real Madrid ! Ce sera évidemment compliqué. Mais il y a une seule condition : tout le monde devra être présent. Paris ne pourra pas se permettre de jouer ce match diminué."

Eliminé à trois reprises au stade des quarts de finale avec les Rouges et Bleus, Laurent Blanc se veut même ambitieux pour son ancien club qu'il estime armé pour remporter la Ligue des Champions cette année : "Paris est bien installé dans la cour des grands. Cette fois c'est clair pour tout le monde, il y a le potentiel pour gagner. Je dis bien gagner. Car cette équipe est déjà au top-niveau."

Aucun banc pour l'ancien coach parisien

Sans club depuis son départ de la capitale française, l'ancien sélectionneur de l'Equipe de France révèle également dans son interview qu'il n'est pas prêt à s'engager dans n'importe quel club :"je suis exigeant et je l'assume. Je suis prêt à retourner sur le terrain, mais à condition d'avoir les moyens de gagner."

Une exigence qui a poussé Laurent Blanc à refuser le poste de sélectionneur [VIDEO]des Etats-Unis qui lui avait pourtant été proposé.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Real Madrid

Le Président, souhaiterait plutôt entraîner dans un grand championnat européen : " L'Italie, l'Espagne et l'Angleterre ont mes préférences. [...] Pour une équipe internationale c'est non. Surtout quand ce n'est pas celle de son pays. Une sélection doit faire vibrer la fibre nationale. Donc j'ai décliné."

Absent du monde du football depuis bientôt deux ans, Laurent Blanc ne se montre pas alarmiste mais concède que sans offres prochaines de la part d'un club de standing, il devra revoir ses plans : "J'ai beau dire que je suis exigeant, il faudra bien qu'un grand club s'intéresse à moi. Sinon je me rendrais à l'évidence et je songerais à autre chose." Souhaitons donc à l'ancien coach parisien de retrouver un banc au plus vite, lui qui a remporté onze titres lors de son passage dans le club de la capitale.