La trêve hivernale marque un coup d'arrêt pour tous les clubs européens arrivés à mi-chemin de l'exercice 2017-2018. C'est le cas en France bien entendu où le Paris Saint-Germain poursuit sa course en tête et parait intouchable. Derrière la lutte se poursuit toujours et c'est au coude à coude que l'AS Monaco, l'Olympique lyonnais et l'Olympique de Marseille se disputent la place de dauphin. Du côté de Lyon la victoire face à Marseille a redonné de l'allant aux joueurs comme au staff.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

L'Olympico remporté, l'Olympique lyonnais [VIDEO] se devait de finir sur une bonne note lors de son déplacement hier soir face à Toulouse. C'est chose faite avec une victoire à l'arrachée (2 buts à 1) qui a vu naître diverses polémiques après les propos de Pascal Dupraz sur Anthony Lopes ou le penalty litigieux obtenu par Mariano Diaz.

Une décision arbitrale qui aura eu le mérite d'occasionner une nouvelle sortie de Jean-Miche Aulas [VIDEO].

Aulas / Letexier, la love story

Le président lyonnais n'a pas pour habitude de garder sa langue dans sa poche. Il sait dire les choses lorsqu'il est chagriné mais aussi lorsqu'il est heureux du déroulement des événements. Ainsi, il avait salué la prestation plutôt convaincante du très jeune arbitre François Letexier lors du match entre Troyes et Amiens et l'épisode rocambolesque du but accordé puis refusé. Ce même Letexier était aux manettes hier soir à Toulouse et ses décisions ainsi que son attitude ont provoqué un nouveau concert de louanges de la part du médiatique président Aulas. Pour une fois qu'un arbitre est encensé par la direction d'un club en France...

Letexier a un avenir prometteur

"En tout cas je confirme avant et après le match que Monsieur Letexier est un excellent arbitre, en plus il est jeune, il est moderne. C’est sûrement un très, très grand arbitre pour le futur, indépendamment du match de ce mercredi où j’ai trouvé qu’il avait bien résisté parce que la pression était très forte sur le banc de touche et dans les tribunes", a déclaré le président des Gones juste après la rencontre. Si ces mots font du bien à entendre pour tout un corps arbitral français souvent pris pour cible et dans une période délicate sur le plan international, ils inquiètent d'autres protagonistes. En effet, quelques commentateurs voient dans ces déclarations répétées une tentative d'influence par la flatterie. Gageons néanmoins que François Letexier saura garder la tête froide face aux compliments et toute son impartialité ainsi que la transparence qui le caracérise dans ses décisions et qui en font un grand espoir des pelouses de Ligue 1.