2

L'Olympique lyonnais va entrer dans une nouvelle phase avec la trêve hivernale, comme tous les autres clubs de l'Europe du football. C'est donc l'heure d'un premier bilan qui sonne pour les hommes de Bruno Genesio. Sur le podium pour le moment, l'OL peut se targuer d'être toujours sur la bonne voie en vue de la réalisation de ses objectifs d'ici la fin de l'exercice. La lutte a distance se poursuit face à ses deux concurrents principaux : l'AS Monaco et l'Olympique de Marseille. Vainqueurs lors de l'Olympico de ce weekend, les Lyonnais ont pris une légère avance mais le retour à la compétition en janvier sera un tournant décisif. De même, les neufs points de retard actuels sur le leader Paris Saint-Germain pourraient être une source de motivation supplémentaire pour les protégés de Jean-Michel Aulas.

Hier soir, le dernier match de l'année a donné du fil à retordre à l'OL et une polémique est née après les déclarations fracassantes du coach adverse, Pascal Dupraz.

Un match OL - TFC délicat

Pour rester sur la seconde marche du podium, l'Olympique lyonnais [VIDEO] se devait de l'emporter face à des Toulousains mal classés. Dans le même temps, Marseille et Monaco allaient l'emporter face à Rennes et Troyes. Les joueurs de Bruno Genesio remplissent le contrat en allant chercher les trois points sur le score de 2 buts à 1. Pourtant, l'un des tournants du match a versé dans la polémique. En première période, l'OL obtient un penalty plus que litigieux après que Mariano Diaz soit légèrement touché par le gardien toulousain. Ces derniers crient à la simulation mais monsieur Letexier (l'arbitre principal) désigne le point de penalty.

Nabil Fekir [VIDEO] le transforme à la 24e minute. Les deux autres buts seront marqués dans le temps additionnel par Rafael (93e) et Gradel sur penalty à son tour (96e).

Dupraz s'attaque à Anthony Lopes

S'estimant volés par la décision de l'arbitre, les Toulousains ont eu des mots durs à l'issue de la rencontre à l'image d'un Pascal Dupraz qui a fustigé de manière inattendue l'attitude du portier lyonnais. "Le gardien de but il est super fort, mais il pénible. C’est un avis. J’espère qu’il va pouvoir rentrer à Lyon et j’espère qu’il va pouvoir passer de bonnes fêtes. Mais il faut qu’il comprenne qu’il est pénible", a déclaré le coach de la ville rose. Sans rentrer plus dans les détails, il n'a cependant pas non plus tenté de cacher la mauvaise performance de ses joueurs et voit son avenir de plus en plus menacé au Stadium.