Si le score parait moins sévère, la finalité est la même. Pour la troisième fois de la saison, les Parisiens sont allés gagner au Roazhon Park sans vraiment trembler. En moins d'une heure de jeu, le #PSG menait déjà 3-0 et semblait se diriger vers un succès tranquille comme en championnat (4-1) et en Coupe de France (6-1). Mais l'expulsion de Mbappé a fait penser le contraire.

Pourtant, les hommes d'Unaï Emery ont commencé la rencontre comme à l'heure habitude: en gérant et en accélérant quand il le fallait. La force des Parisiens est là. A la 24ème minute, sans même qu'une action soit construite, l'arrière droit parisien Thomas Meunier s'enfonçait dans la défense rennaise et marquait un but atypique dont lui seul a le secret, de l'extérieur de la surface.

Dès lors, la tâche des Bretons s'annonçait difficile, voire impossible.

Juste avant le repos, une contre-attaque rennaise très bien menée permettait à Wahbi Kazri d'égaliser. Malheureusement - ou heureusement pour la justice - l'attaquant breton s'aidait du bras pour marquer et l'arbitre Mikaël Lesage, après l'utilisation de la vidéo, refusait le but.

Une fin de match à suspense

Au retour des vestiaires, le scénario de la première période se répétait, Paris maitrisant la rencontre, Rennes essayant de procéder en contre. A la 53ème minute, Marquinhos doublait logiquement la mise en repoussant dans le but vide une frappe de Di Maria repoussée par le gardien rennais Diallo (2-0). 5 minutes plus tard, le remplaçant de Javier Pastore [VIDEO] à la mi-temps, Giovanni Lo Celso, profitait d'une erreur de Diallo pour sceller le sort de la rencontre d'une frappe croisée du gauche.

Après l'expulsion de Mbappé (60ème), les offensives rennaises se faisaient plus présentes mais Kevin Trapp repoussait les tentatives des remplaçants Sakho et Hunou (80ème et 83ème). Si la réduction du score de Diafra Sakho (85ème) et le but de l'espoir de Sanjin Prsic (92ème) laissaient espérer un retour - inespéré - du Stade Rennais, rien n'empêcherait le PSG de se qualifier pour sa cinquième finale d'affilée en #Coupe de la Ligue.

Mbappé, la tête ailleurs

Le prodige de 19 ans n'a semble-t-il pas recouvrer tous ses esprits depuis sa sortie choc contre Lyon il y a dix jours. Installé en numéro 9 à la place de Cavani [VIDEO], l'ancien monégasque a été inexistant en première période. S'il a été lui aussi victime de l'arbitrage vidéo pour un but hors-jeu (48ème), le numéro 29 parisien s'est fait expulsé à la 60ème minute de jeu, grâce une nouvelle fois à la vidéo, pour une semelle sur Ismaïla Sarr. Si le talent du natif de Bondy est incontestable, sa facilité - suffisante ? - et son manque d'expérience - parfois - montrent tout le chemin qu'il reste à parcourir pour le génial attaquant parisien. #Football