Le Paris Saint-Germain a parfaitement lancé son année 2018 en écrasant le Stade Rennais sur sa pelouse ce dimanche soir. Largement en tête de la Ligue 1, toujours en course dans les coupes nationales, et premier de son groupe en phase de poules de la Ligue des Champions, tout fonctionne pour le mieux actuellement au sein du club de la capitale. Le recrutement l'été dernier de Neymar et Kylian MBappé a fait l'unanimité [VIDEO] et aujourd'hui plus personne ne se demande si le club parisien a bien fait de débourser 400 millions d'euros pour attirer les deux joueurs.

Mais malgré ce recrutement quatre étoiles, force est de constater que cette méthode de fonctionnement a aussi des répercussions sur certains secteurs du club.

La formation en tête qui souffre du départ de plusieurs joueurs espoirs, lassés d'attendre leur tour au sein de l'équipe réserve. Kingsley Coman, (Bayern de Munich) ou plus récemment Alex Zagadou (Borussia Dortmund) et Mamadou Doucouré (Borussia Mochengladbach) ont depuis prouvé loin de l'Ile-de-France que la jeunesse parisienne était capable de s'imposer au plus haut niveau.

Lorenzo Callegari bientôt en Série A ?

Cette saison, les présences régulières dans le groupe d'Adrien Rabiot, Presnel Kimpembe, Alphonse Aréola et Christopher N'Kunku montrent que tout n'est pas à jeter dans la formation parisienne, mais que la passerelle entre les équipes de jeunes et réserves ne fonctionne que très rarement alors qu'a l'arrivée des Qataris, le Président Nasser Al-Khelaïfi déclarait vouloir faire éclore le nouveau Lionel Messi.

Un joueur que ne sera pas Lorenzo Callegari [VIDEO]qui, selon des propos tenus par son agent Alessandro Canovi sur la radio France Bleu Paris, quittera librement le Paris Saint-Germain a l'été prochain.

Selon ce dernier, aucune offre de renouvellement de contrat n'a été formulée à son poulain qui n'a jamais eu sa chance en équipe première malgré de belles impressions laissées en matchs de préparation. Le milieu français ne devrait pas avoir de mal à trouver un nouveau club, puisque plusieurs écuries le courtisent depuis plusieurs mois, sous forme de prêt l'été dernier et désormais pour l'accueillir librement. Des pistes en Italie et en Russie existent et notamment au Genoa où le jeune Français aurait pu être prêté l'été dernier si le club parisien ne s'était pas opposé à son départ.

Plus que le problème de passerelle entre les équipes de jeunes et l'équipe première, c'est la gestion des jeunes joueurs du club qui interpelle. En bloquant Lorenzo Callegari au club, entravant ainsi sa progression, pour finalement le laisser filer libre sans même lui proposer un nouveau contrat la saison d'après ne marque définitivement pas des points auprès des futures jeunes talents à charmer.