Le Thunder d'Oklahoma City peut remercier comme très souvent Russell Westbrook. En effet si le Thunder a réussi à battre les Kings de Sacramento, qui jouaient à domicile, cette nuit (107-110), c'est sans conteste grâce à Russell Westbrook. La franchise d'Oklahoma City a bien débuté la partie et possédait 23 points d'avance sur son adversaire au bout de 12 minutes de jeu (44-21). Les joueurs du Thunder se sont ensuite un peu trop reposés sur leurs lauriers, ce qui aurait pu leur être fatal puisque le club de Sacramento est parvenu à leur passer devant juste avant le quatrième et ultime quart-temps (90-85).

C'est dans ces dernières quinze minutes du match que Russell Westbrook [VIDEO] a montré la voie à ses coéquipiers.

Celui qui a fait un nouveau triple-double (17 points, 15 rebonds et 12 passes décisives) a sauvé son équipe à une seconde de la fin de la partie. Il s'est démarqué pour ensuite inscrire un panier à trois points et offrir ainsi la victoire au Thunder. Il faudra tout de même gommer, pour la franchise d'Oklahoma City, certaines faiblesses qui leur ont fait passer des sueurs froides contre la 13ème équipe de la Conférence Ouest.

Westbrook décisif avec Oklahoma City tout comme Ben Simmons avec Philadelphie

Il n'y a pas que Russell Westbrook qui a été excellent avec son équipe cette nuit. Le joueur des Sixers de Philadelphie, Ben Simmons, s'est montré lui aussi très impressionnant. Face à des Bulls de Chicago qui ont montré les crocs, les Sixers se sont imposés d'un rien puisqu'un seul point sépare les deux équipes au score final (116-115).

Ce succès sur le fil du rasoir est donc dû à Ben Simmons qui n'est pas passé très loin du triple-double (32 points, 7 rebonds et 11 passes décisives). Ben Simmons a été admirable au cours de la partie mais il ne faut cependant pas oublier qu'il a été aussi bien aidé par son coéquipier Joël Embiid (30 points, 13 rebonds et 5 passes décisives). Les deux joueurs des Sixers sont ainsi parvenus à gâcher la soirée des Bulls et plus particulièrement celle de Bobby Partis, auteur de 38 points.

Dans le match qui opposait les Hornets de Charlotte face aux Nets de Brooklyn et qui a vu les premiers s'imposaient contre les deuxièmes (111-96), le pivot Dwight Howard a battu le record de rebonds pris dans la saison (24 points). Il a aussi inscrit 15 points durant cette rencontre ce qui est pas mal pour un joueur qui s'est dit fatigué après la partie. Son coéquipier Kemba Walker, a quant à lui, finit meilleur marqueur du match avec 31 points. Les Knicks de New-York de Frank Ntilikina (7 points, 3 passes décisives et 2 rebonds) eux ont gagné contre le Magic d'Orlando (120-113) d'Evan Fournier (25 points, 5 rebonds et 5 passes décisives).