C'est de nouveau la fête pour le ski de fond français aux JO ! Le relais tricolore avait décroché le bronze sur le 4x10km, il a remis ça ce mercredi sur le relais sprint. Maurice Manificat et Richard Jouve ont réalisé un superbe relais et obtiennent donc la troisième place, de peu derrière la Norvège, la grande favorite, la Russie concourant sous bannière olympique et devant la Suède, l'une des favorites de cette épreuve. C'est donc un véritable exploit réalisé par les deux Tricolores, Maurice Manificat parvenant à rester coller au peloton de tête durant la majorité de la course, tandis que Richard Jouve a parfaitement répondu aux attaques avant de devancer la Suède au sprint.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Les deux Tricolores ont logiquement explosé de joie sur la ligne d'arrivée. Marqués par leurs efforts, Maurice Manificat et Richard Jouve ont vite pris conscience de la portée de leur exploit.

En effet, il s'agit tout simplement des meilleurs Jeux olympiques de l'histoire pour le ski de fond français, qui ramène donc deux médailles de Pyeongchang [VIDEO]. Une belle manière pour cette discipline d'être mise en avant, alors que c'est surtout le biathlon qui faisait parler de lui ces dernières années. Désormais, le ski de fond français est dans la lumière à Pyeongchang.

Trois médailles pour Maurice Manificat aux JO

Cette nouvelle médaille, un véritable soulagement pour Maurice Manificat, probablement dans la forme de sa vie cette saison. Très déçu après sa cinquième place en individuel sur le 15km libre, en larmes même alors qu'il visait le podium sur cette épreuve, le fondeur tricolore a parfaitement su se remettre dedans pour les relais, obtenant le bronze sur le 4x10km et donc sur le sprint libre.

Un véritable aboutissement pour lui à 31 ans, qui obtient la troisième médaille de sa carrière aux Jeux olympiques, la troisième en relais. Un beau symbole que cette médaille en compagnie de Richard Jouve, qui représente l'avenir du ski de fond français. Ce poids plume a su épater son monde sur ce relais et à devancer la Suède, finissant même sur les talons des Russes. Le jeune tricolore prend date pour les prochains rendez-vous et notamment pour les Jeux olympiques 2022 du côté de Pékin où le ski de fond français pourra nourrir de légitimes ambitions. Cette médaille de bronze, c'est aussi un véritable coup de poker, aussi, des entraîneurs, puisque Lucas Chanavat et Baptiste Gros auraient pu participer à ce relais. Mais finalement, ce sont Maurice Manificat et Richard Jouve qui ont été choisis. Un choix payant.

Le record de Sotchi désormais tout proche pour la France

Avec cette breloque obtenue par l'équipe de France de ski de fond, la France totalise désormais quatorze médailles à Pyeongchang, dont cinq titres.

Le record de breloques d'il y a quatre ans à Sotchi, qui était de quinze, n'est donc plus très loin pour la délégation française, qui a connu une période de creux durant ces Jeux d'hiver mais qui enchaîne les performances de choix et les médailles depuis plusieurs jours. De là à atteindre un total de vingt médailles, objectif fixé avant ces JO [VIDEO] ? Pas impossible, notamment grâce au biathlon, avec les relais masculins (Martin Fourcade, Simon Desthieux) et féminins (Marie Dorin-Habert, Anaïs Bescond) qui restent à disputer. Côté ski alpin, la France peut nourrir quelques ambitions, avec Alexis Pinturault et Victor Muffat-Jeandet, à l'occasion du slalom qui se disputera la nuit prochaine. Combiné nordique, mais aussi skicross chez les féminines : les occasions ne vont pas manquer pour la France afin de continuer à briller d'ici la fin de semaine du côté de Pyeongchang.