Le Racing club de Strasbourg [VIDEO] entame ce samedi à Toulouse, une série importante de cinq rencontres face à des adversaires directs pour le maintien. Le président du club a déclaré être allé dans les vestiaires en début de semaine pour encourager ses troupes dans l'opération maintien.

"Un objectif accessible"

Pour mettre ses joueurs en confiance avant les grandes rencontres prévues ces prochaines semaines, Marc Keller est venu dans les vestiaires ce lundi pour responsabiliser ses joueurs devant l'objectif de la saison à savoir le maintien.

Ainsi, le président strasbourgeois a déclaré que c'était la dernière ligne droite et que chacun des joueurs devaient savoir l'objectif du club : "C'est la dernière ligne droite. On connaît tous notre objectif. N'oubliez pas que c'est important d'être bien concentré tout au long de la saison." Il poursuit son propos en rappelant aux joueurs qu'il faut mettre tout pour atteindre l'objectif [VIDEO] : "J'attends de mes joueurs, un engagement total pour réussir à remplir l'objectif. Il reste neuf journées, et nous sommes dans la course plus que jamais, mais rien est acquis.

Enfin, il termine son discours en rappelant aux joueurs que c'était vu d'avance que le maintien allait être difficile à atteindre, mais qu'en s'accrochant, tout est possible : "Nous savions que ça n'allait pas être facile et que nous allions traverser des périodes difficiles dans la saison. Et aujourd'hui, c'est difficile. Mais il faut s'accrocher. L'objectif est vraiment accessible, il reste neuf matchs et dix points encore à prendre"

Jonas Martin : "C'est bien qu'il soit venu nous dire les choses"

Parmi les joueurs, le discours et la venue du président Marc Keller a été appréciée. En effet, Jonas Martin le milieu de terrain du Racing Club de Strasbourg a déclaré qu'il était agréablement surpris par l'appel à la mobilisation générale : "C'est bien qu'il soit renté comme ça dans le vestiaire. Il nous a rappelé les valeurs du RCS et c'était une bonne idée. Ca va remettre certaines têtes à l'endroit et surtout ça va nous donner du peps. Il croit en nous et le fait qu'il nous le dise, ça nous permet d'oublier un peu les dernières semaines difficiles et de repartir de l'avant pour chercher le maintien".

Il termine son propos en disant que c'était à eux, joueurs, de prendre ses responsabilités et de jouer les neuf derniers matchs, comme des finales : "C'est à nous d'effacer notre spirale négative du moment et de montrer à tous qu'on a du caractère pour les neuf derniers matchs, qui sont neuf finales."