Après l'anomalie statistique qu'a pu représenter la saison dernière, le PSG [VIDEO] a décroché, dimanche soir, son septième titre de champion de France, après son écrasante -ou humiliante, c'est selon- victoire au Parc des Princes, 7-1, sur une équipe de Monaco groggy. Le trophée de Ligue 1 version 2017/2018 en poche, le Paris Saint-Germain peut se concentrer sur la Coupe de France, qu'il pourrait sans doute écraser une fois encore. Du côté du championnat, on compte se battre jusqu'au bout non pas pour les miettes, mais pour les places européennes. L'AS Monaco, l'OL et l'OM [VIDEO]entendent bien faire le spectacle jusqu'au bout. Qui accrochera la Ligue des champions ? Qui devra se contenter de l'Europa League ? Étudions le calendrier des différents protagonistes.

ASM, OL, OM, même combat

Cinq matchs à jouer, quinze points à prendre. Voilà ce qu'il reste à se mettre sous la dent avec de tirer le rideau de cette saison de Ligue 1. Cinq échéances cruciales tant pour l'AS Monaco que pour l'Olympique lyonnais et Marseille, qui visent une place en Ligue des champions. Si l'ASM et l'OL doivent arracher la C1, c'est pour des raisons économiques : les deux clubs ont établi leur budget en se basant sur une qualification pour la prochaine Ligue des champions. L'OM, de son côté, a tablé sur une qualification a minima pour l'Europa League dans ses finances, mais échouer si près d'une nouvelle campagne en C1 serait une immense désillusion pour les supporters phocéens, après la saison magique qu'ils sont en train de vivre.

Personne n'a devant soi un calendrier facile

Ce week-end, les Monégasques ont pu mesurer le gouffre qui les sépare des ogres du PSG.

Sévèrement battue, l'ASM totalise 70 points, et doit encore affronter Guingamp, Amiens, Caen, Saint-Étienne et Troyes. Un calendrier abordable ? Il fut un temps, peut-être, mais pas aujourd'hui. L'En Avant de Guingamp peut secrètement encore espérer une qualification européenne, tout comme l'ASSE bien entendu, tandis qu'Amiens et Caen veulent assurer définitivement leur maintien. Enfin, Troyes pourrait bien être l'équipe qui fera tomber Lille -ou pas- en Ligue 2. Ces formations qui vont croiser la route des hommes du Rocher ont chacune un os à ronger. Et ce n'est pas forcément rassurant.

Impressionnant depuis quelques semaines, l'Olympique lyonnais devance l'OM à la meilleure différence de buts en championnat. Un détail qui pourrait faire la différence dans un peu plus d'un mois, lorsqu'il sera l'heure de faire les comptes. Les Gones doivent encore être défiés par Dijon, Nantes, Troyes, Strasbourg et Nice. Les Lyonnais peuvent redouter les confrontations futures face aux Canaris (qui les avaient tenus en échec à l'aller) et aux Aiglons, qui voudront prendre leur revanche.

Enfin, le cas de l'OM. Les hommes de Rudi Garcia font face à un terrible dilemme. En cas de victoire finale en Europa League, ils seront directement qualifiés pour la prochaine Ligue des champions. Mais il faudra d'abord battre Salzbourg, puis vaincre Arsenal ou l'Atlético Madrid en finale. En somme, même si l'espoir est tout à fait permis, cette option relève d'une hypothèse, qui découle elle-même d'une autre hypothèse. Quid du championnat ? Il faudra tout de même dépasser les obstacles Lille (qui joue sa survie), Angers, Nice, Guingamp et Amiens. Un calendrier délicat pour l'Olympique de Marseille, conjugué à la fatigue certaine accumulée par l'étouffante mais passionnante Ligue Europa.

Non, les jeux ne sont pas faits, et cette Ligue 1 devrait nous offrir encore son lot de rebondissements !