Cette Coupe de France, c'est décidément David contre Goliath. Dans le rôle de Goliath, le PSG [VIDEO], qui dispute ici sa quatrième finale consécutive. Paris, club le plus titré de la compétition avec onze trophées, a remporté les trois dernières, respectivement face à Auxerre, Marseille et Angers. Que peut donc espérer David, rôle joué par Les Herbiers ? A priori pas grand chose lors de l'une des finales les plus déséquilibrées de l'histoire, même si le club de National 1 surfe sur la fameuse magie de la Coupe de France depuis le début de saison. Pour arriver jusqu'au Stade de France, le club vendéen a débuté son parcours très tôt, dès le cinquième tour de l'épreuve.

Sans faire de bruit, Les Herbiers ont éliminé des clubs de niveaux inférieurs pour arriver jusqu'en huitième de finale et défier l'AJ Auxerre, club de Ligue 2. Un succès large (3-0) au rendez-vous qui permet aux hommes de Stéphane Masala de se donner le droit de défier le RC Lens en quart de finale. La qualification pour le dernier carré est obtenue aux tirs aux buts. Et quel dernier carré ! Un match de National face à Chambly, remporté 2-0. Ce mercredi, Les Herbiers dispute donc la première finale de Coupe de France de son histoire, mais défie aussi son premier club de Ligue 1 cette saison.

Le PSG invaincu depuis quatre ans en Coupe de France

Et quel club ! Le Paris Saint-Germain, récent champion de France, est invaincu depuis le 22 janvier 2014 dans les coupes nationales.

Une longévité impressionnante, commencée sous le règne de Laurent Blanc et qui s'est poursuivie avec Unai Emery. Cela n'empêche pas le futur ex-entraîneur du PSG de se montrer méfiant pour cette finale. « Cette finale, c'est le charme de cette Coupe de France », a assuré le coach basque en conférence de presse. Présent à ses côtés, Thiago Silva a lancé que « les gens pensent que c’est un match que nous avons déjà gagné. Non, le foot ce n’est pas comme cela ». Prudence donc à Paris pour une rencontre qui devrait être observée de près par Neymar, désormais rentré du Brésil. En son absence, le PSG devrait aligner un trio composé d'Ange Di Maria, Edinson Cavani et Kylian Mbappé sur le front de l'attaque. Julian Draxler, Adrien Rabiot et Javier Pastore pourraient former le milieu à trois, tandis que la défense à quatre sera composée de Layvin Kurzawa, Thiago Silva, Marquinhos et Dani Alves. Malgré plusieurs matches de coupe cette saison, Kevin Trapp pourrait s'asseoir sur le banc au profit d'Alphonse Aréola.

Les Herbiers abordent la finale sans pression

Le PSG aligne donc une équipe extrêmement compétitive ce mercredi. De quoi faire peur aux Herbiers ? « C'est une équipe qui nous fait rêver », a confié Stéphane Masala en conférence de presse. « Je suis un jeune entraîneur, je suis là pour apprendre. J'espère que les joueurs sont là pour apprendre et j'espère que les grands joueurs du PSG vont nous donner la leçon. On ne sera pas ridicules, même si on prend une valise ». Le club vendéen aborde donc ce match sans pression, lui qui a fait un très grand pas vers le maintien en National 1 en dominant Laval le week-end dernier lors de l'avant-dernière journée de championnat. Le club outsider pourra en tout cas compter sur un véritable soutien populaire avec l'ensemble de la Vendée derrière lui. En effet, quasiment 20 000 supporters vendéens pourraient être de la partie ce mercredi au Stade de France. Ce sera moins que pour le PSG, certes, mais nul doute que les fans des Herbiers se feront entendre. Car même en cas de défaite, le club vendéen sera à l'honneur tant il aura apporté un agréable vent de fraîcheur sur cette édition 2017-2018 de la Coupe de France [VIDEO].