Enrico Battaglin (TLJ) s'est imposé au terme de cette 5ème étape, sur les routes siciliennes entre Agriginto et Santa Ninfa. Les principaux favoris ne perdent pas de temps et Rohan Dennis conserve le maillot rose. Seul Miguel Angel Lopez (AST) victime d'une sortie de route à 6kilomètres de l'arrivée perd 43 secondes sur le vainqueur du jour et pointe désormais à 2"14 de Rohan Dennis.

Une échappée matinale repris en fin de course

4 coureurs se sont échappés dès le kilomètre 0.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

On retrouve dans l'échappée Ryan Mullen et Laurent Dider (TFS), Andrea Vandrame (AND), Eugert Zhupa (WIL). Le peleton laissera plus de 5 minutes d'avance à cette échappée, mais elle n'a jamais réellement pu entrevoir la victoire sur cette étape bien gérée par les équipes de leader.

Dans la difficulté de Poggioreale à environ 20 kilomètres de l'arrivée, Andrea Vendrame a faussé compagnie à ses compagnons de route pour essayer de conclure seul. Il sera repris à 3 kilomètres de l'arrivée.

Un peleton tendu, pas mal de chutes.

Bien que l'allure soit restée modérée aujourd'hui, la fin d'étape a été particulièrement tendue dans le peleton et pas mal d'incidents sont à déplorer. Dans la montée de Poggioreale un accrochage a mis au sol le français Clément Venturini (ALM) touché au poignet, mais repartira et terminera l'étape. De même, une grosse chute intervenue à 14 kilomètres de l'arrivée, avec une dizaine de coureurs au sol et la moitié du peleton retardé. Domenico Pozzovivo (TBM) et Maximilian Schachmann (QST) notamment ont du mettre pied à terre, et ont du fournir un effort conséquent pour revenir dans le peleton: Pozzovivo rentrera dans le peleton 3 kilomètres plus loin, tandis que Schachmann devra attendre 6 kilomètres pour réintegrer le peleton de tête.

Cela ne les a pas cependant empêché de bien figurer dans le final puisque Pozzovivo finit 9eme et Schachmann 4eme de l'étape. Ceci montre leur remarquable état de forme.

Egalement du côté des attendus sur ce Giro, celui qui a le plus mal débuté, c'est bien Miguel Angel Lopez (AST), qui perd encore 43 secondes à cause d'une impressionnante sortie de route à 6 kilomètres de l'arrivée, ce qui cumule à 2"14 son écart au classement général sur Tom Dumoulin le tenant du titre (SUN).

Il ne reste d'ailleurs ce soir plus qu'un israélien [VIDEO] sur les routes italiennes puisque Guy Niv (ICA) a été contraint à l'abandon au cours de cette étape.

Un homme était aussi en grande difficulté: Rüdiger Selig (BOH) précieux poisson pilote de Sam Bennett, malade au départ ce matin, a peiné aujourd'hui pour rallier la ligne d'arrivée. Espérons pour lui qu'il récupérera suffisamment pour arriver dans les délais demain sur la terrible étape de l'Etna.

Un final de costauds, Battaglin le plus fin.

Les deux derniers kilomètres possédaient pas mal de points communs avec l'arrivée en côte d'hier.

Des pentes à 12 % à 1.5 kilomètres de l'arrivée sur lesquels Pozzovivo notamment a tenté de faire sauter le peleton sans succès. A ce moment-là, Enrico Battaglin est encore loin dans la file, en 15-20 eme position. Mais le replat descendant juste avant la flamme rouge a permis à l'italien de remonter se placer avec son coéquipier George Bennett, avant de suivre l'accélération de Niccolo Bonifazio à 600 mètres de la ligne, et le déposer à 200 mètres de la ligne, facile. José Goncalves (TKA) termine quant à lui 3 ème de l'étape.

Au classement général pas de changement dans le top 10 sauf José Goncalves qui reprend une place et se classe désormais 8eme grâce aux bonifications récupérées à l'arrivée.