Ce samedi 26 mai, deux équipes de haut niveau se rencontreront pour leur 13ème et dernier match [VIDEO] de cette saison en Coupe d'Europe. Sans beaucoup de surprise, Zidane et les siens vont joueur leur troisième finale consécutive dans la compétition. Une statistique qui risque d'embêter les anglais, d'autant plus qu'ils ont remporté 3 fois cette Champions League sur les 4 dernières saisons. Mais doit-on se baser sur cela pour être certain que les joueurs du Real remporteront leur 3ème titre européen consécutif (ce qui serait une première dans l'histoire de la Coupe d'Europe) ?

Un Real inéliminable ?

De nombreuses critiques ont fait l'objet d'une certaine indignation du côté de nombreux supporters et journalistes depuis les quarts de finale.

Certains pensent ouvertement que l'arbitrage n'a jamais cessé d'aider les coéquipiers de Cristiano Ronaldo, que ce soit cette saison ou depuis plusieurs années. Il est certain que la Juventus de Turin puis le Bayern Munich avaient l'opportunité d'éliminer Madrid et que l'arbitrage a été douteux. Mais il faut se rendre compte, comme le dit Zinédine Zidane, que le travail de cette équipe est immense et que parler d'arbitrage truqué est très dur pour un club qui travaille durement. Bien que les quart de finale et demi-finale retours contre les italiens et les allemands ont failli démontrer que le Real [VIDEO] était battable, c'est bien l'Espagne qui sera représentée en finale.

Liverpool bien plus démonstratif

Mais une chose est certaine : le Real est encore loin du but. Beaucoup pensent que leur succès est déjà amplement sûr, mais si une équipe peut faire trembler les madrilènes, c'est bien ceux de Jürgen Klopp.

Probablement dotés de 3 des attaquants les plus prestigieux de cette année (Salah, Firmino, Mané), ils ont su trouver la méthode de jeu efficace pour éviter l'élimination : profiter de chaque match, ne pas douter de leur capacité à créer des exploits même contre des grands clubs.

Ils ont su être meilleurs que Porto, Manchester City et l'AS Rome et contre toute attente les Reds (pas attendus à un tel stade de la compétition) joueront pour le titre. Certes leur parcours semble avoir été chanceux dans le sens où ils n'ont pas rencontré de géants européens tels que le Bayern, le Barca, le Real ou la Juve, mais un autre argument semble donner Liverpool potentiel nouveau champion d'Europe.

Jürgen Klopp, un entraîneur à part

C'est sans doute l'élément fort des Reds pour avoir une chance d'effrayer le meilleur club du monde. Rappelons-nous qu'en 2013, l'entraîneur allemand avait emmené Dortmund en finale de la Champions League, alors que cela ne semblait pas prévu. Connu pour ses beaux discours dans les vestiaires, il se sert beaucoup de son amour pour le Football, pour les supporters et d'un talent extraordinaire dans le management d'équipes pour créer la surprise.

Il ne désespère jamais, et un exemple simple est le quart de finale de l'Europa League en 2016. A l'aller Dortmund et Liverpool s'étaient neutralisés, puis au retour Liverpool mené 2-0 avait inversé la tendance en deuxième mi-temps : score finale 4-3. Comme quoi, Zidane n'est pas le seul redoutable entraîneur et la confrontation qui aura lieu ce 26 mai opposera probablement les deux meilleurs entraîneurs du monde.

Mohammed Salah et ses coéquipiers reproduiront-ils l'exploit de la finale 1981, finale remportée par les Reds 1-0 ?