L'arbitrage vidéo est une méthode de résolution aux défaillances arbitrales qui prend de l'ampleur dans le monde du Football. Il s'étend de plus en plus et devrait déjà s'installer dans certains championnats nationaux la saison prochaine telle que la Ligue 1 en France. Mais beaucoup pensent que les plus grosses injustices règnent dans la Ligue des Champions. Alors la question que l'on se pose est : quand se rendra-t-on compte de la nécessité majeure de l'instaurer dans les compétitions européennes ?

La saison 2017-2018 a peut-être ouvert les yeux...

Déjà la saison passée, des matchs semblaient faussés en Champions League ou du moins l'arbitrage était contestable : un exemple concret en est l'opposition du 8 mars 2017 entre le PSG et le FC Barcelone, soirée dont se souviendra l'histoire puisque certes la MSN avait littéralement écrasé les hommes d'Unai Emery 6-1, mais aussi parce que cela faisait longtemps que l'arbitrage n'avait pas été autant remis en question.

Mais ne revenons pas là-dessus...

Cette saison, on ne peut parler d'aucun gros scandale. Cependant, certaines équipes n'ont pas hésité à montrer leur indignation face aux décisions arbitrales. L'entraîneur romain Eusebio Di Francesco a voulu se faire entendre et prône, depuis l'élimination de ses joueurs face à Liverpool en demi-finale, l'arrivée de la VAR. Pareil pour les joueurs et supporters italiens de la Juventus de Turin, qui eux n'hésitent pas à dire que l'arbitre de Real - Juventus (quart de finale retour) était payé. Beaucoup trop de fautes n'étaient également pas signalées durant la demi-finale Real Madrid - Bayern Munich.

Mais la VAR encore très loin

Mais malheureusement, le projet n'a toujours pas été lancé et la Ligue des Champions devrait rester sans arbitrage vidéo, en tout cas la saison prochaine.

Mais entre le scandale Deniz Aytekin du 8 mars 2017, l'élimination de l'AS Rome pas digérée et celle du Bayern peu justifiable, l'UEFA ne devrait-elle pas commencer à s'inquiéter des défaillances qui au fur et à mesure des années, semblent de plus en plus remarquées ?

Mais n'oublions pas que quoi qu'il arrive, le Real Madrid et Liverpool sont 2 clubs extrêmement ambitieux qui ont réussi à atteindre leur objectif pour lequel ils ont travaillé difficilement toute la saison. Il ne faut donc pas penser que la finale a été choisie par l'arbitrage, puisque ce sont probablement les deux meilleures équipes européennes et qu'elles sont toutes deux très méritantes.