Après leur match terminé dans la douleur contre la Suisse (un but partout), la Seleçao de Tite devait revoir sa copie face à la Serbie, son dernier adversaire des phases de poules. Neymar [VIDEO] et ses compagnons ont assuré leur place au second tour, ce qui leur donne le droit de jouer contre le Mexique, Lundi 2 Juillet à 16h. Quatre ans après leur débâcle chez eux, les quintuples champions du Monde vont tout faire pour aller plus loin dans cette compétition russe.

Le Brésil, sans pression, accède aux Huitième de Finale

Les larmes de Neymar en disaient long sur son état psychologique.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Le jeune homme de 27 ans parlait sur son compte Instagram de toute la douleur qu'il a rencontré depuis le naufrage de Belo Horizonte, match auquel il n'avait pas pu participer.

Pour sa seconde participation à un Mondial, Neymar a accompagné son équipe vers une belle victoire face à la Serbie de Mladen Krstajić. Les Serbes, qui avaient également une chance de se qualifier, ne vont finalement pas pouvoir continuer leur parcours.

Paulinho délivrera les siens cinq minutes après la demi-heure de jeu. Le joueur du FC Barcelone a accompli le plus dur dans ce match, et permettra aux autres membres du groupe de continuer à pousser vers l'avant. Le break surviendra à vingt minutes de la fin du match, avec une action décisive de Thiago Silva. Après deux matchs pas forcément convaincants de la part de la Seleçao, les hommes de Tite ont cette fois réussi à faire le job sans trop de complications.

Un duel sud-américain pour une place en Quarts

La prochaine opposition sera donc contre le Mexique.

Leur ennemi d'Amérique centrale, qui a commis l'exploit de battre l'Allemagne un à zéro et qui a disposé de la Corée du Sud deux buts à un, est dans une très grande forme pour ce Mondial. Ces hommes, emmenés par Juan Carlos Osorio, pourront-ils créer l'exploit face à un Brésil en reconstruction, privé de son défenseur vedette Marcelo ? La Tri a un sacré défi devant elle, mais peut prendre les devants.

Première de son groupe, les Brésiliens ont quant à eux beaucoup de travail à fournir afin de redonner du baume au coeur à tous leurs supporteurs. Depuis 2016 et l'arrivée de Tite à la tête du club, la Seleçao choisit un jeu bien plus insistant vers le but opposé, et propose à nouveau des duels "à la brésilienne" contre leurs adversaires. Ils restent évidemment l'un des plus grands favoris au titre, au même niveau que l'Espagne [VIDEO], le Portugal ou encore l'Argentine.