L'histoire des Bleus peut continuer. L'avant-dernier pays d'Amérique du Sud, le grand Uruguay, a du trépasser devant les assauts offensifs de l'Equipe de France. Aux termes d'une rencontre très physique, entre deux protagonistes qui voulaient coûte que coûte avoir leur billet pour le dernier carré de cette Coupe du Monde, les Français [VIDEO] sont parvenus à trouver la faille dans le mur défensif très solide de la Céleste. Raphael Varane, buteur pour la première fois depuis trois ans avec l'équipe nationale, et Antoine Griezmann, chanceux face au portier, sont les deux buteurs.

L'absence de Cavani a pesé dans ce match de très haute importance

Le forfait d'Edinson Cavani a irrémédiablement handicapé la formation sud-américaine, face à une Equipe de France qui voulait donner le ton après son superbe Huitième de Finale contre l'Argentine.

L'attaquant du PSG a cruellement manqué dans le secteur offensif de l'équipe, qui a du se contenter d'un Luis Suarez absent dans les contres. Le stade de Nijni Novgorod, acquis pour aucune de ces deux formations, a vibré pendant 90 minutes pendant ce premier Quarts de Finale.

Depuis l'Euro 2016 et cette finale perdue contre le Portugal 1 à 0, les Français ont retrouvé les sommets d'une grande compétition en atteignant le dernier carré. Pour la première fois depuis 2006 dans une épreuve à l'échelle mondiale, l'Equipe de France peut espérer décrocher, dans le pire des cas, la quatrième place. Les deux héros espagnols de la rencontre, qui évoluent tous deux à Madrid, l'un à l'Atlético, l'autre au Real, viennent compléter le onze de rêve aligné par Didier Deschamps depuis le début de la Coupe.

Des Bleus impuissants face à une France très résistante

Le niveau de spectacle n'a pas été autant élevé que lors du match contre l'Argentine, mais le rendez-vous n'a pas été manqué par ce groupe. Kylian Mbappé, nouvelle révélation, s'est encore montrer décisif à de multiples reprises. Les incursions offensives des Bleus au sein de la défense uruguayenne ont finalement réussi à percer le coffre-fort de cette formation, réputée très solide à l'arrière.

Face à la pression des Français, Luis Suarez [VIDEO] n'a pas pu inquiéter Hugo Lloris. Quelques occasions, cependant, auraient pu relancer leurs chances. Comme à la quarante deuxième minute, où une tête de Caceres a bien failli remettre les deux camps à égalité. Mais au coup de sifflet final, le constat est simple : la France continue l'aventure, plus forte et plus confiante que jamais.