La place était très chère entre l'Uruguay et le Portugal. Les Quarts de Finale tendaient les bras aux champions d'Europe, mais ce sont bien les hommes de la Céleste qui ont fait le job. Le groupe d'Oscar Tabarez a mené l'offensive, tambour battant, contre une défense portugaise parfois en retard. Pour ce qui est de l'appui défensif Uruguayen, c'était un véritable mur. Les Bleus [VIDEO] auront beaucoup de travail à faire pour contourner au mieux ce dispositif, et s'imposer contre ce bloc parfaitement construit.

Cavani, un second héros du PSG à la rescousse

Comme Kylian Mbappé dans l'après-midi lors de France - Argentine, Edinson Cavani a sorti les grands moyens pour faire passer son équipe à un cran supérieur. A la septième minute, magnifiquement servie par Luis Suarez, la star du Paris Saint-Germain a placé une tête imparable en pleine lucarne de Rui Patricio.

Présent dans la majorité des actions de son équipe, l'Uruguayen de 31 ans a doublé la mise à la soixante deuxième minute sur une frappe au second poteau. Ce but héroïque permettra à son équipe de repasser devant à trente minutes de la fin.

Entre temps, les Portugais ont poussé pour l'égalisation. Cristiano Ronaldo n'a pas perdu foi en ses coéquipiers pour revenir au score le plus rapidement possible. Malgré les difficultés pour passer cette défense de fer, la Seleçao Das Quinas, grâce au défenseur Pepe, a pu retrouver espoir à la cinquante cinquième minute sur un corner. Muslera, le portier de la Céleste, n'avait pas encaissé de but depuis six matchs, un record.

La France assurée d'être en demi-finale ?

Dans les deux cas, la France aurait eu un coup à jouer pour atteindre les demi-finales.

Edinson Cavani, blessé en fin de rencontre, ne devrait pas pouvoir revenir sur le terrain d'ici le match contre les Tricolores. De l'autre côté, Cristiano Ronaldo, qui a écopé d'un carton jaune en fin de match pour une protestation contre l'arbitre, ne devait pas disputer un potentiel Quarts de Finale. Deux attaquants hors-pairs étaient donc déjà sur le banc pour le prochain match. De quoi arranger les affaires de Didier Deschamps.

Il reste maintenant à commencer la préparation contre le groupe de Tabarez. Et même sans El Matador, l'équipe sud-américaine, la troisième qu'affronteront les Bleus dans ce Mondial, garde des éléments prêts à l'offensive, Luis Suarez en premier. La demi-finale est une option, mais avant cela, il faudra venir à bout de ce groupe très soudé.