Incroyable Olga Danilovic ! À Moscou, la Serbe a réalisé un double exploit retentissant. D'une part elle a remporté le premier tournoi de sa carrière à seulement 17 ans, devenant ainsi la première joueuse née au 21ème siècle à remporter un titre WTA. Et d'autre part, elle est devenue simplement la deuxième joueuse à gagner un tournoi sur le circuit féminin [VIDEO] en tant que lucky loser, terme désignant une joueuse qui s'est inclinée en qualifications mais qui a été repêchée suite au forfait d'une des joueuses du tableau principal.

Première joueuse du 21ème siècle à remporter un titre WTA

23 janvier 2001. Aussi fou que cela puisse paraître, il s'agit bien de la date de naissance d'Olga Danilovic, vainqueur dimanche du tournoi WTA de Moscou.

Elle est ainsi devenue la première joueuse née au 21ème siècle à triompher sur le circuit principal. En finale, elle a dominé une autre junior en la personne de la Russe Anastasia Potapova, de deux mois sa cadette. Toutefois, pour ceux qui suivent de près le Tennis féminin, les deux jeunes femmes ne sont probablement pas des inconnues, puisqu'elles s'étaient déjà affrontées en finale des Petits As d'Antibes en 2015, compétition considérée comme le championnat du monde officieux des 12-14 ans.

Seulement 194ème joueuse mondiale avant le tournoi, la Serbe fait avec ce titre un bond de géant au classement. Elle pointe désormais aux portes du top 100 [VIDEO], à la 112ème place. Si la finale n'a pas été une promenade de santé pour Danilovic (victoire 7-5, 6-7 (1/7), 6-4), c'est surtout son parcours depuis les qualifications qui rend ce succès encore plus historique.

Deuxième joueuse de l'histoire à gagner un tournoi en tant que lucky loser

Jusqu'alors, seule l'Américaine Andrea Jaeger était parvenue à triompher sur le circuit WTA avec le statut de lucky loser. Désormais, elles seront deux. En effet, comme si remporter un tournoi à seulement 17 ans ne suffisait pas à Olga Danilovic, il a fallu que la Serbe rajoute un deuxième exploit à sa performance, déjà historique, celui de s'imposer en finale après s'être pourtant inclinée en qualifications.

Après une victoire sans encombre au premier tour des qualifications face à l'Allemande Heisen, Danilovic n'avait en effet pas réussi à décrocher sa place pour le tableau principal, dominée en trois sets par l'Espagnole Badosa Gilbert (7-6, 4-6, 6-3). Mais alors que le tournoi semblait déjà se terminer pour elle, la joueuse de 17 ans a finalement profité d'un forfait pour être repêchée. Une opportunité que la Serbe n'a pas manqué de saisir, puisque après avoir dominé des joueuses renommées telles que la numéro 35 mondiale Aliaksandra Sasnovich en demi-finale ou encore Julia Goerges, tête de série numéro 1 du tournoi et 10ème joueuse mondiale en quart, Danilovic a finalement remporté ce tournoi de Moscou, son premier sur le circuit principal.