Ce mercredi les cyclistes du Tour de France [VIDEO] vivront une étape dans les Alpes. Ils devront parcourir 108,5 kilomètres et partiront d'Albertville pour rejoindre La Rosière. Les coureurs entreront rapidement dans le vif du sujet car une vingtaine de minutes après le départ se dressera devant eux la première difficulté du parcours avec la montée de Bisanne (12,4 kilomètres à 8,2% parfois 10%).

Une 11ème étape courte mais dense

Si le parcours de cette étape est relativement court, il ne sera cependant pas de tout repos pour les cyclistes. Car non seulement dès le début de l'étape ils devront donc faire la montée de Bisanne mais une fois celle-ci franchie ils seront confrontés à trois autres montées.

Après Bisanne, qui est hors-catégorie, les coureurs du Tour de France affronteront le col du Pré (12,6 kilomètres à 7,7% en moyenne). Ce col est également classé hors-catégorie et c'est la première fois que les cyclistes du Tour le franchiront. La troisième montée est une montée classique puisqu'il s'agit de celle du Cormet de Roselend (2ème catégorie) après avoir franchi cette nouvelle montée, les coureurs devront réaliser une descente technique pour arriver à Bourg-Saint-Maurice et ensuite au pied de la dernière ascension de la journée. Pour parvenir à La Rosière, les cyclistes passeront par les lacets de Montvalezan, classés en première catégorie (17,6 kilomètres à 5,8%)

Une étape qui devrait rappelé des souvenirs aux coureurs du Critérium du Dauphiné

L'étape de ce mercredi devrait rappeler quelques souvenirs aux cyclistes ayant participé au Critérium du Dauphiné en juin dernier.

En effet, les participants avaient alors disputé une étape dont le parcours était très similaire à celui qui les attend ce mercredi. En juin, l'étape avait été remportée par l'Espagnol Pello Bilbao qui avait mis trois heures et 34 minutes pour la terminer. Il est arrivé avec 21 secondes d'avance sur Geraint Thomas et 23 sur Dan Martin et Romain Bardet. Lors de cette étape, le Français avait attaqué dans la descente du Cormet de Roselend et avait ainsi pris quinze secondes à Geraint Thomas, alors porteur du maillot jaune. Si il vise un podium sur cette étape, le tricolore va devoir faire exactement ce qu'il a fait en juin voire même un peu mieux. Romain Bardet a, en tout cas, la possibilité d'être le deuxième français a remporté une étape lors de ce Tour de France 2018 puisque Julian Alaphilippe s'est offert la dixième étape mardi.