Ce samedi, les cyclistes du Tour de France vont devoir parcourir 188 kilomètres pour rallier Mende à partir de Saint-Paul-Trois-Château. C'est un parcours semé de routes accidentées qu'empruntera le peloton. Ce genre d'étape est généralement destiné aux attaquants. Les coureurs devront affronter trois difficultés principales : la côte du Grand Châtaigner, celle du Col de la Croix de Berthel et celle du col du Pont sans Eau. Une dernière montée les attendront, la plus dure certainement.

Un parcours accidenté propice aux baroudeurs et aux grimpeurs

Un parcours difficile attend les coureurs du Tour de France [VIDEO] en ce samedi 21 juillet.

Si il ya seulement quatre montées qui sont répertoriées, l'étape sera semée de routes usantes pour les jambes. La première montée qui se dressera devant eux sera celle de la côte du Grand Châtaigner (un kilomètre à 7,4%). Après cette première ascension, les cyclistes devront se bagarrer lors du sprint intermédiaire situé à Bessèges qui se trouve à 90 kilomètres du point de départ de la course. Ensuite le peloton grimpera dans les forêts de Cévennes pour atteindre le Col de la Croix de Berthel. Un col classé catégorie 2 (9,1 kilomètres à 5,3%), une fois dépassé il restera encore aux coureurs 59 kilomètres à faire pour arriver à Mande. Avant la montée finale, une dernière épreuve fera face au peloton. Celui-ci devra gravir le col du Pont sans Eau (3,3 kilomètres à 6,3%). Enfin la montée Laurent Jalabert départagera deux types de cyclistes.

La Montée Jalabert pourrait couronner les baroudeurs face aux sprinteurs

La dernière montée qu'affronteront les participants du Tour de France lors de cette 14ème étape sera celle de la Croix Neuve. Cette ascension est également surnommée la montée Laurent Jalabert depuis que ce dernier s'est imposé lors de l'étape de 1995. Il l'avait fait à l'issue d'une échappée. L'ascension de cette montée finale très difficile (3 kilomètres à 10,2% voir par moment 20%) va permettre de départager les baroudeurs et les sprinteurs [VIDEO], si il en reste. Le col de la Croix Neuve fait dorénavant partie des classiques de la compétition puisque Mende, la préfecture de la Lozère, accueille le Tour de France pour la cinquième fois de son histoire. En 2015, lors de la dernière arrivée à Mende, deux Français avaient bien espéré pouvoir remporter l'étape mais finalement Romain Bardet et Thibaut Pinot ont été battus par le Britannique Steve Cummings.