Le Football est (déjà) de retour. Moins d'un mois après une Coupe du monde conclue avec succès par l'équipe de France, c'est la Ligue 1 version 2018-2019 qui prend sa place dès ce vendredi soir, avec le premier match de la première journée opposant Marseille à Toulouse. Une opposition lors de laquelle les Marseillais partiront favoris, eux qui ont terminé au pied du podium la saison passée et qui espèrent cette fois bien démarrer afin d'accrocher une place sur le podium. En face, Toulouse a effectué un bon recrutement et espère bien créer la surprise d'entre sur la pelouse du Vélodrome. Un premier match et donc un premier choc de cette Ligue 1.

Cette première journée n'en manque pas, avec notamment un Nantes – Monaco ce samedi (17h), un Saint-Étienne – Guingamp (20h), Lille – Rennes (20h), et bien sûr les matches de Lyon et du PSG, respectivement face à Amiens et Caen, dimanche. Pour le trio très attendu constitué de Paris, de Lyon et de Marseille, le championnat débute donc pas trois réceptions abordables. De quoi imaginer, dès dimanche soir, ces trois formations truster le haut du classement.

Le PSG grand favori pour le titre

C'est d'autant plus vrai pour le PSG [VIDEO], champion de France en titre et évidemment grand favori à sa propre succession. Paris a peu bougé sur le marché des transferts, recrutant la légende Gianluigi Buffon au poste de gardien de but, mais intronisant surtout le coach Thomas Tuchel en remplacement d'Unai Emery.

Le technicien allemand a promis résultats et beau jeu : il sera jugé dès dimanche face à Caen. Favori pour la place de dauphin derrière le Paris Saint-Germain, l'Olympique Lyonnais se doit de bien démarrer à domicile face à Amiens. Les Gones ont, pour le moment, réussi à conserver Nabil Fekir et disposent donc d'un potentiel offensif plus que séduisant. La stabilité, c'est aussi le credo à Marseille, puisque tous les cadres de l'effectif coaché par Rudi Garcia sont restés au club. Clairement, ces trois clubs sont les trois grands favoris pour figurer sur le podium de la Ligue 1 en fin de saison. De son côté, l'AS Monaco a encore perdu plusieurs joueurs cet été, avec les départs notables de Fabinho, Joao Moutinho et Thomas Lemar, et aura donc sans doute du mal à rivaliser sur la longueur. La jeunesse entraînée par Leonardo Jardim pourrait tout de même réaliser quelques coups d'éclats en Ligue 1, mais aussi en Ligue des champions.

Un effet Coupe du monde attendu

Derrière ce quatuor, la lutte pour le reste des places européennes promet d'être engagée.

Cinquième l'an dernier, le Stade Rennais entend confirmer avec un recrutement malin et ambitieux. Même chose pour Saint-Étienne, qui dispose d'un effectif de qualité. Avec un mercato effectué sur le tard, Nantes aura peut-être besoin d'un temps d'adaptation. Sur le pont dès le mois de juillet en Europa League, Bordeaux vise également une place européenne. Les choses pourraient être plus difficiles pour Nice, désormais entraîné par le champion du monde 1998 Patrick Vieira mais qui a perdu beaucoup d'éléments durant le mercato estival. Et puis, comme chaque année, la lutte pour le maintien promet d'être intéressante à suivre. Les promus que sont Reims et Nîmes sont évidemment concernés par cette lutte, tout comme des clubs comme Amiens, Angers, Caen ou encore Strasbourg. Du côté de la LFP, on espère évidemment que la Ligue 1 bénéficiera d'un ' effet Coupe du monde ', avec beaucoup plus de téléspectateurs et de spectateurs dans les stades par rapport à la saison passée. Pas impossible, puisque de nombreux champions du monde évoluent au sein du championnat de France de Ligue 1.