Cette nuit après un match en deux sets (6-2, 6-4) , la jeune joueuse japonaise de 20 ans Naomi Osaka a été sacrée vainqueur de l'US Open face à Serena Williams. La rencontre a été gâchée par un clash entre la joueuse américaine et l'arbitre du match, le Portugais Carlos Ramos. L'Américaine s'en est pris à l'arbitre l'insultant de "voleur" et en l'accusant de sexisme à son encontre. Cela ternit un peu l'exploit de Naomi Osaka qui remporte, à 20 ans, son premier Grand Chelem. Victoire sur laquelle le site L'Equipe revient en chiffres.

Première Japonaise à remporter un Grand Chelem

Avec sa victoire en Grand Chelem, Naomi Osaka [VIDEO] vient de faire passer le Tennis japonais dans une autre dimension.

Tout simplement parce qu'elle est la première joueuse nippone à avoir déjà accéder à une finale d'un Grand Chelem puis à l'avoir gagné. Osaka devient également la vingtième joueuse à gagner sa première finale. Elle est également seulement la deuxième joueuse asiatique à gagner une compétition de ce niveau derrière la Chinoise Li Na (vainqueur de Roland-Garros en 2011 et de l'Open d'Australie en 2014). Naomi Osaka égale aussi Sybille Bammer, qui tout comme elle a vaincu Serena Williams lors de ces deux premières rencontres face à l'Américaine de 36 ans.

Naomi Osaka sera à sa meilleure place au classement la semaine prochaine

Grâce à cette victoire, Naomi Osaka occupera la septième place au classement WTA qui sortira demain, lundi 10 septembre. C'est la meilleure place de sa carrière pour le moment.

Quelques autres chiffres anecdotiques que donne L'Equipe et qui permettent de connaître un peu mieux la jeune japonaise : Naomi Osaka est née seulement 11 jours avant les débuts professionnels de Serene Williams. En 2000, la famille d'Osaka s'installe aux Etats-Unis et son père décide de s'inspirer des méthodes de la famille Williams pour former ses filles au tennis. Une méthode qui vient de faire ses preuves. Naomi Osaka a réussi à rester indifférente à la pression et à la situation pour remporter cette grande victoire. A seulement 20 ans, la Nippone commence déjà à impressionner et pourrait vivre une carrière à la Serena Williams. Le match de cette nuit sonne d'ailleurs comme une passation de pouvoir. C'est la deuxième fois après Wimbledon que Serena Williams laisse passer l'occasion de gagner son vingt-quatrième titre en Grand Chelem. L'heure de la relève est sans doute arrivée... .