Le choc des extrêmes se profile à l'horizon. Avant-dernier du championnat, à égalité de points avec la lanterne rouge, Guingamp (7 points), l'AS Monaco cumule 7 défaites, 4 matchs nuls et une petite victoire en 12 journées. Un bilan catastrophique pour le champion de France 2017. En Ligue des champions le constat est le même : trois défaites et un match nul lors des quatre premières rencontres de la phase de poule. Avant de rencontrer le mastodonte Paris Saint-Germain [VIDEO], que risque l'ASM ?

Le grand écart au classement entre Paris et Monaco

C'est simple, depuis la saison 2013/2014, jamais ces deux clubs n'ont été séparés par plus de deux places au classement après la dernière journée de championnat.

Sur les cinq dernières saisons, le Paris Saint-Germain a été sacré champion de France à quatre reprises contre une pour l'ASM lors de la saison 2016/2017. Le club, où évolue désormais le milieu de terrain Aleksandr Golovin, a affiché une belle régularité en finissant troisième lors des saisons 2014/2015, 2015/2016 et deuxième lors des saisons 2013/2014 et 2017/2018.

Dans le jeu, même constat. Le PSG [VIDEO] écrase toutes les équipes de l'hexagone sur son passage tandis que l'ASM essuie les revers cette saison comme la semaine dernière contre Reims (défaite 1-0) lors de la douzième journée de Ligue 1. Le club francilien, indéboulonnable, est installé en tête du classement pour un bon moment avec ses douze victoires en autant de journées et une différence de buts de plus 34. A savoir qu'en interne, le club de la principauté ne va pas bien non plus.

En effet, son président Dmitri Rybolovlev a été placé sous contrôle judiciaire dans le cadre d'une affaire d'escroquerie présumée. Thierry Henry, l'entraîneur des partenaires de Falcao, n'a que peu de cartouches à utiliser.

Le PSG ultra favori contre l'AS Monaco

Le mois dernier, le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France, Thierry Henry, obtenait le poste d'entraneur de l'ASM, en signant un contrat de trois ans, en remplacement de Leonardo Jardim. Le champion du monde 98 arrivait, frais comme un gardon, après son épopée belge à la Coupe du Monde (il a été adjoint numéro deux de Roberto Martinez, l'entraîneur des diables rouges, avant d'être promu premier adjoint après la Coupe du monde).

Avec un système affûté bonifiant les jeunes joueurs jusqu'à obtenir d'eux une remarquable plus-value lors de leurs transferts (Mbappé, Mendy, Bakayoko) l'AS Monaco ne permet pas encore à l'ancien consultant de Sky Sports de pouvoir redresser la barre. Mauvais dans tous les secteurs de jeu et doté d'un effectif à revoir, le club de la principauté ne part du tout favori face au PSG. Reste à savoir si Monaco optera pour une composition et une tactique très défensive ou si les monégasques tenteront tout de même de jouer haut pour créer la surprise face à Paris.