Le Football au Cameroun est et reste encré dans le quotidien des fanatiques de cette discipline. La CAN (coupe d'Afrique des nations de football) 2019 sera organisée au Cameroun. Les instances responsables de cette organisation sont de plusieurs ordres dont ceux proposés par la Fecafoot (Fédération camerounaise de football). L'ancien gardien de l'équipe nationale du Cameroun, Joseph-Antoine Bell s'est présenté ce jour à l'élection de la présidence de la Fecafoot.

En effet, ce dimanche, une conférence de presse a été organisée à l'hôtel Djeuga palace de Yaoundé pour cette annonce.

Ce double vainqueur de la CAN (1984 et 1988), propose plusieurs réformes afin de changer le climat peu commode qui a régné plusieurs années dans cette fédération. Remerciant en passant le comité de normalisation Happi, Joseph-Antoine Bell promet plus d'éclaircies dans la gestion de cette fondation.

Une réforme plurielle avec Joseph-Antoine Bell

Cet ancien joueur des "verts" de Saint Étienne, durant la conférence de presse, a axé sa candidature sur plusieurs points. Il va intituler ce retour fracassant : le retour au foot.

Parmi ces différentes réformes, il va émettre le souhait de repenser la direction nationale de la Fecafoot. Bell était accompagné d'anciennes gloires du foot camerounais tels que Roger Milla, François Omam Biyick ou encore Lucien Mettomo.

Entre autres options, Joseph-Antoine Bell va évoquer son intention de développer le football féminin. La modernisation de l'administration de la Fecafoot n'a pas été mis en reste non plus. Son intention de développer de nombreuses sélections locales sera également pris en compte.

La Fecafoot a besoin d'un renouveau dans sa gestion

Ce camerounais, né le 8 octobre 1954, vise une gestion de la Fecafoot mieux structurée et professionnelle pour les futures échéances. Dans son allocution, Joseph-Antoine Bell parlera d'œuvrer pour un nettoyage systémique de la Fecafoot. D'où l'application de ses onze objectifs de centralisation et de professionnalisme.

"Le Cameroun qui détient 5 CAN, 1 médaille d'or aux Jeux Olympiques (2000) et plusieurs participations à la coupe du monde est à même d'organiser la CAN 2019", a déclaré l'ancien sociétaire du club Union de Douala au micro des journalistes.

Avec cette première candidature déclarée, le football camerounais peut dorénavant compter sur ces férus de ce sport devenu universel. La Fecafoot s'ouvre dorénavant sur de diverses opportunités en laissant la place aux futurs candidats de se prononcer.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite