Le 7 novembre dernier, Mediapart révélait des informations exclusives sur le transfert de Kylian Mbappé au Paris Saint Germain. Le site d'information révélait notamment que le paiement des impôts du jeune joueur était assuré par son club. Mbappé a accordé, ce jeudi, un entretien exclusif à France Info pour répondre à ces accusations.

Lorsque le journaliste Jacques Vendroux lui demande si le PSG paye ses impôts à sa place, comme l'a annoncé Mediapart, l'attaquant répond que "c'est totalement faux". Il a ajouté qu'il payait "tous ses impôts en France" et sur tous ses revenus.

Le jeune joueur tricolore a terminé son intervention sur le ton de l'humour.

"Ce qui me fait rire un peu, c’est que Mediapart est à la base un site qui dénonce les irrégularités dans le Football, sauf que tout ce que j’ai fait est en règle. Donc je ne comprends pas".

D'où proviennent les informations de Mediapart ?

Le journal d'investigation allemand Der Spiegel a obtenu les documents Football Leaks, qui ont par la suite été analysés par Mediapart et ses partenaires du réseau European Investigative Collaborations (EIC).

Le site d'information indépendant français, connu pour révéler d'importantes affaires, a ainsi mis en lumière les clauses négociées par Mbappé lors de son transfert de Monaco au PSG [VIDEO] l'été dernier. L'enquête ne révèle aucune irrégularité, mais plusieurs informations jusqu'alors tenues secrètes ont été révélées.

Un salaire conséquent

Pour obtenir le jeune prodige, le PSG a dû s'aligner sur l'offre proposée par le Real Madrid.

Le club a ainsi accordé à Mbappé "5 millions de prime à la signature et un salaire de 50 millions d'euros sur cinq ans, soit 10 millions en moyenne", selon Mediapart.

Durant son interview, Mbappé a rappelé que les négociations étaient partie intégrante du football, expliquant que tout ce qu'il avait négocié dans le passé avait été fait "dans les règles".

Les clauses refusées par le PSG

Selon Mediapart, l'attaquant du PSG [VIDEO] souhaitait devenir le joueur le mieux payé du club s'il remportait le Ballon d'Or. Ce dernier sera d'ailleurs décerné le 3 décembre prochain à Paris. Cette condition, déclinée par le club, signifiait que le salaire d'Mbappé aurait triplé en cas de victoire du trophée. Un compromis a cependant été trouvé, puisqu' il recevra la somme de 500 000 euros s'il reçoit la prestigieuse récompense.

Mediapart a également avancé que le PSG a refusé d'accorder 50 heures par an de vols en jet privé au jeune attaquant, lui allouant cependant 30 000 € par mois pour financer son logement. Le club lui paye également trois employés personnels au quotidien.