San Antonio, en manque de confiance après une seule victoire en six rencontres (bilan de 7 victoires, 7 défaites), affrontait cette nuit Golden State, également en quête de succès après quatre défaites en six matchs (bilan de 12 victoires et 5 revers). Les Warriors sont dans la tempête et ne sont plus les mêmes sans Curry, toujours indisponible, et Green, forfait. Les Spurs veulent quant à eux se rassurer et trouver quelques certitudes dans le jeu.

Golden State dominé

San Antonio démarra très bien son match, Gay (19 pts, 5 rebonds) et DeRozan en tête, et mène de 8 unités dans le premier quart-temps, bénéficiant également de la bonne entrée de Belinelli (12 pts).

Thompson (25 pts) ramène les Dubs dans le match dans le deuxième quart mais les Spurs, bien guidés par Aldridge, devancent leurs adversaires à la mi-temps.

A la reprise, San Antonio gère les débats et l'écart ne fait qu'augmenter (+18 au plus haut). Aldridge est en confiance (24 pts, 18 rebonds) et le banc fait son boulot.

Durant, qui artille à outrance (26 pts à 8/25 au tir, 10 rebonds, 6 passes) et Cook (16 pts) permettent aux visiteurs de limiter la casse.

Golden State se rapproche (-1) mais les Spurs peuvent compter sur DeRozan (20 pts, 9 passes, 6 rebonds) et un Mills intéressant pour aller chercher une belle victoire collective 104-92 contre des Warriors qui ne se rassurent pas.

Portland tout en haut

En déplacement à Washington, les Trail Blazers prennent vingt longueurs d'avance dès le premier quart-temps. McCollum (25 pts, 7 rebonds), Nurkic (13 pts, 14 rebonds, 8 passes) et surtout Lillard (40 pts, 6 rebonds, 5 passes) se joueront des Wizards tout le long de la partie, même si Washington a eu un léger sursaut avant de reprendre une vague. Score final, 119-109 et une première place de la conférence Ouest pour Portland.

Les Lakers sont allés s'imposer sur le parquet du Heat 113-97 sans trembler une seconde.

Dès le premier quart, James montre qu'il est dans un grand soir et Los Angeles prend le large : step-back, gros dunks, finitions plus subtiles, le King donne un récital face à son ancienne équipe (51 pts, 8 rebonds) où Ellington (19 pts) a fait ce qu'il a pu mais en vain.

Orlando a battu New York 131-117 dans un match prolifique. Gordon inscrit 31 points pour le Magic pendant que Vucevic frôle le triple-double (28 pts, 10 rebonds, 8 passes). Dans le duel franco-français, Fournier a tiré son épingle du jeu et finit avec 19 unités.

Ntilikina termine sans avoir marqué en 22 minutes de jeu.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite