Le Cameroun a donné son accord pour devenir l'hôte de l'édition 2021. Ahmad Ahmad le président de la Confédération Africaine de Football qui dit être en contact permanent avec la présidence de la République du Cameroun, a assuré lundi à Paris dans un entretien avec nos confrères de l'Agence France Presse, s’être mis d’accord avec Yaoundé pour tenir l’événement en Juin et Juillet 2021.

La Côte d'Ivoire "ne sera jamais prête pour 2021"

Mais cette décision plutôt humaine du président de la CAF de repousser les dates pour permettre au Cameroun d’être prêt, n’est prévue nulle part dans les textes de l’instance.

L’affaire n’est elle-même pas encore complètement entendue, puisque la Côte d’Ivoire, pays organisateur désigné de la Coupe d’Afrique des Nations 2021, n’a pas encore dit si elle accepterait de tenir l’événement en 2023. Mais Ahmad Ahmad prévient déjà Abidjan, le pays ne sera jamais prêt pour 2021.

Où est passé le règlement de la CAF ?

Au Cameroun comme ailleurs, de nombreux observateurs estiment que le gouvernement aurait dû porter plainte devant le Tribunal arbitral du sport. Surtout que le cahier des charges remis par la CAF au moment de l’attribution de la compétition en 2014 a été modifié chemin faisant, avec notamment le passage de 16 à 24 équipes participantes, rendant beaucoup plus difficile le respect des délais de livraison de l’ensemble des chantiers.

Mais le Président de la CAF menace : si le Cameroun attaque au TAS, il perdra aussi 2021 et écopera automatiquement des sanctions prévues par le règlement à savoir : la disqualification de l’équipe nationale des deux prochaines éditions qui sont 2019 et 2021, et le paiement d’une

Trois éditions attribuées d'un coup

En 2014, la CAF alors présidée par le Camerounais Issa Hayatou avait attribué l’organisation des trois prochaines Coupes d’Afrique des Nations d’un coup : 2019 au Cameroun, 2021 à la Côte d’Ivoire et 2023 à la Guinée. Seulement, les nombreuses visites d'inspection effectuées sur les différents chantiers d'infrastructures ont consolidé la position de la CAF sur l'incapacité du Cameroun à organiser la compétition.

Vendredi 30 Novembre 2018, la compétition a finalement été retirée au Cameroun après une réunion du comité exécutif de l'instance africaine du football à Accra au Ghana, avec comme motifs les retards dans les travaux d’infrastructures et la situation jugée fragile sur le plan sécuritaire, notamment dans le grand Nord et dans les régions anglophones du pays.

Les candidatures restent attendues pour désigner le pays qui accueillera la CAN 2019. L’Afrique du Sud s’est déjà manifestée, le Maroc dont le nom est cité partout en Afrique, n’a pas encore annoncé sa candidature.

Le verdict sera connu au plus tard le 31 décembre prochain.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite