Publicité
Publicité

Peut-être le bout du tunnel pour Samir Nasri, en tout cas cela doit faire du bien, au nouveau joueur de West Ham de refouler les pelouses londoniennes. Celui-ci, a réussi à se mettre en évidence pour largement participer à la victoire de son équipe face à une autre équipe Londonienne qu'il a bien connue, Arsenal.

Ce retour dans le championnat anglais survient presque 3 ans après son prêt au FC Séville, en mai 2016. Il faut bien avouer que ce premier match avait un goût et une saveur particulière, car il s’est fait face à Arsenal, le club qui l’a révélé au public anglais.

Publicité

Le retour à la compétition après une longue suspension

Le milieu français s'est montré plutôt à son aise, et il a, en partie rassuré ceux qui émettent un doute sur sa faculté de recoller au meilleur niveau après sa suspension pour de nombreux mois, par L’UEFA. Celle-ci, est survenue pour dopage. Le milieu de terrain Franco-Algérien, a bénéficié d'une perfusion intraveineuse de vitamines, dans une clinique de Los Angeles, méthode prohibée par L’Agence mondiale antidopage.

Après des débuts encourageants en coupe, quelques jours plus tôt, le Français s’est montré convaincant, et a largement pesé sur la rencontre.

Aligné à gauche de l'attaque, des Hammers au soutien d'Arnautovic, il a enchaîné quelques belles combinaisons et de belles remises. L’ancien international âgé de 31 ans, s’est même fendu d’une première passe décisive pour Rice, qui a trouvé la lucarne de Leno pour le seul but de la rencontre. Il a ensuite baissé le pied, mais sa sortie à la 71e minute, s’est faite sous les applaudissements et les encouragements de son coach Manuel Pelligrini. Ses statistiques, qui indiquent 32 passes dont 84 % de réussies et 1 décisive, confirment la bonne impression d’ensemble.

Publicité

Nasri, est toujours apparu être ce joueur très habile dans les petits espaces et un atout redoutable pour une équipe, quand il s'agit de faire la décision dans les trente mètres adverses.

Une recrue de choix pour West Ham

L'ancien joueur de Manchester City, peut raisonnablement penser pouvoir se refaire une jolie place au sein de l’effectif des Hammers, et ainsi goûter à nouveau, à l’air frais des prairies Londoniennes et anglaises, certainement plus grasses que celles de son dernier club, à savoir Antalyaspor en Süper Lig de Turquie.

Il peut s’avérer un renfort expérimenté non-négligeable pour le club de la capitale [VIDEO], aux côtés de Carroll, chicharito, Wilshere et autres Zabaletta ou Fabianski. West Ham, a peut-être réalisé l'un des jolis coups de ce mercato hivernal.