Condamné à réaliser l'exploit au Parc des Princes pour espérer se qualifier pour le prochain tour de la Ligue des Champions, Manchester United devra en plus composer avec un effectif décimé par de nombreux blessés. Une difficulté supplémentaire dont se serait bien passé Ole Gunnar Solskjaer au moment d'aller défier le PSG ce mercredi.

Une infirmerie pleine à craquer

Après leur défaite 2-0 à domicile lors du huitième de finale aller de la Ligue des Champions, les Mancuniens avaient déjà vu leurs espoirs de qualification sérieusement compromis.

Publicité
Publicité

Une tendance qui s'est encore renforcée avec la cascade de forfaits venue décimer l'effectif des Red Devils. Ainsi, ce ne sont pas moins d'une dizaine de joueurs qui seront absents lors du choc décisif face à Paris. Un handicap qui inquiète la presse anglaise, à l'image du Daily Mail, lequel ne manque pas de s'interroger sur la capacité du banc mancunien à surmonter cette épreuve.

Ainsi, si le jeune Marcus Rashford s'est bien rétabli de son coup reçu à la cheville face à Liverpool et pourra vraisemblablement retrouver sa place de titulaire au sein de l'attaque des Red Devils, Juan Mata, Ander Herrera et Jesse Lingard sont eux toujours sur le flanc après des blessures aux ischio-jambiers également contractées lors du match face aux hommes de Jurgen Klopp. Il en est de même pour Nemanja Matic, dont la blessure à la cuisse devrait le tenir éloigné des terrains encore quelques temps.

Le banc également décimé

Paul Pogba, expulsé dans les derniers instants du match aller sera suspendu pour la phase retour de cette double confrontation. Anthony Martial, l'ailier tricolore a lui toujours besoin de temps pour soigner son adducteur gauche touché pendant le rencontre face au PSG. Il n'était d'ailleurs même pas dans le groupe mancunien pour le match de Premier League face à Southampton. Une rencontre qui aura vu la malédiction se poursuivre avec la sortie sur blessure d'Alexis Sanchez après un choc au genou droit.

Publicité

Et puisque rien ne semble aller dans le sens du coach norvégien, ajoutons les forfaits de Matteo Darmian et d'Antonio Valencia pour cause de lésions musculaires, ainsi que l'absence de Phil Jones, malade. Une liste impressionnante qui réduit considérablement les options d'Ole Gunnar Solskjaer.

Une mentalité à toute épreuve

Mais l'entraîneur mancunien n'entend pas baisser les bras. Une attitude qui lui a parfaitement réussi depuis son arrivée sur le banc, enchaînant les résultats positifs en championnat (Manchester United est désormais 4e).

Combatif, il sait que l'état d'esprit de ses joueurs sera déterminant pour espérer aller chercher la qualification à Paris. Dans des propos relayés par l'Equipe, il déclare ainsi : "On sait bien que, dans le passé, il y a eu ce genre de come-back en C1...". Une allusion à la fameuse "Remontada" barcelonaise face à ce même PSG deux ans plus tôt.

Dans cette optique, Solskjaer a dû apprécier la réaction de ses joueurs face à Southampton samedi dernier.

Publicité

D'abord menés, les Red Devils se sont arrachés pour finalement s'imposer 3-2, notamment grâce à un doublé de Romelu Lukaku. Peu utilisé jusqu'alors, l'attaquant belge a sans doute montré qu'il méritait plus que le statut de simple remplaçant. Une victoire qui doit également beaucoup aux choix tactiques de Solskjaer. En remplaçant Alexis Sanchez par Diogo Dalot, par ailleurs excellent dès son entrée en jeu, il a délaissé son 4-3-1-2 initial pour un 3-5-2 plus incisif et percutant.

Publicité

Lire la suite