La 64e édition de la Ligue des champions a repris ses droits sur les terrains cette semaine, avec des chocs très attendus au programme. Bourreau de Manchester City en quarts de finale il y a deux semaines, Tottenham s'est incliné (0-1) mardi contre l'Ajax, tombeur de la Juve au tour précédent. Pas vraiment attendues à ce niveau de la compétition, les deux formations espèrent poursuivre sur leur lancée et confirmer leur essor cette saison.

Mais avec ce mauvais résultat, autant dire que les chances des Spurs sont désormais très minces.

Mercredi, le monde du Football a eu affaire à une rencontre d'une toute autre dimension, avec le choc au sommet entre Liverpool et le FC Barcelone. Le géant anglais et l'ogre espagnol ne s'étaient plus croisés depuis un moment et un match de l'International Champions Cup remporté en 2016 par les Reds (4-0).

Cette fois-ci, ce sont les hommes de Jürgen Klopp qui ont bu la soupe (0-3) dans un camp Nou déchaîné. Une défaite sévère au regard de la physionomie du match qui aura vu les Blaugranas défendre plus qu'ils ne le font à l'accoutumée.

L'Ajax en force tranquille

"Des outsiders", c'est que se qualifiaient les hollandais pour ce dernier carré de la compétition reine d'Europe. Mais avec les succès probants qu'ils enchaînent, difficile de ne plus placer l'Ajax en favori dans la course pour un 5e sacre.

Dans tous les cas, les hommes d'Erik ten Hag auront une nouvelle fois fait parler leur maîtrise technique face à Tottenham. Dès les premiers minutes, le ton était donné, avec une gestion impressionnante du milieu de terrain par les Rouge-et-Blanc qui ouvriront le score par l'intermédiaire de Van de Beek à la 15 minute.

Le reste de la rencontre se voudra plus tranquille, n'eût été le violent choc entre Alderweireld et Vertonghen, qui contraindra ce dernier à quitter la pelouse.

Et si les Spurs tenteront de se montrer plus menaçants en deuxième période, leurs tentatives ne se révéleront pas vraiment dangereuses, telles les frappes manquées de Dele Alli ou de Lucas. Le scénario aurait même pu tourner au cauchemar pour les Anglais si le tir de Neres ne rencontrait pas le poteau en fin de match. Ce 1-0 à l'extérieur ouvre toutefois un pas en finale pour Ajax.

Messi en embuscade face aux Reds

Du côté du camp Nou pour la deuxième demi-finale ce mercredi, les amoureux du football ont cette fois pu assister à un match un cran au-dessus.

On a clairement senti Liverpool entrer dans cette partie avec la ferme intention de faire tomber le Barça dans son ancre. Tout au long de la rencontre, les assauts des Reds se seront ainsi multipliés devant les buts de Marc-André ter Stegen. N'eût été les incroyables parades sorties par le géant portier allemand, le FC Barcelone aurait bien pu subir la plus sévère déculottée des dernières décennies.

Cependant, la défense catalane tiendra bon face à une pression qu'elle n'a pas pour coutume de subir, tandis que le front de l'attaque se montrera plus réaliste que jamais. Et c'est sur son maître à jouer Lionel Messi qu'Ernesto Valverde verra reposer ses espoirs. L'Argentin inscrira les 599e et 600e buts de sa carrière : tout d'abord d'une reprise pied droit à la retombée du ballon sur une frappe de Suarez sur la barre transversale, et ensuite d'un sublime coup franc plein lucarne à la 82e minute. Un exploit qu'à Anfied, les Reds auront du mal à reprendre.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite