Depuis la diffusion du documentaire de Marie Portolano et Guillaume Priou « Je ne suis pas une sal***, je suis journaliste», le monde du journalisme tremble. La parole autour des comportements de certains s'est libérée, et c'est désormais plusieurs journalistes qui ont été ciblés par des accusations au sujet de leur attitude. C'est ainsi que Pierre Ménès, le célèbre consultant de la chaîne Canal+ s'est retrouvé sous le feu des critiques. Sexisme, racisme et homophobie lui ont été récemment reprochés. Cependant, Pierre Ménès n'a pas été le seul écorché depuis le début de cette période difficile pour le journalisme sportif en France.

Encore plus récemment, Alexandre Ruiz tête d'affiche de beIN SPORTS, s'est lui-aussi retrouvé au centre des débats...

Un départ de beIN Sports accompagné de révélations

En début de semaine, Alexandre Ruiz a surpris les fans de Football de l'hexagone en annonçant son départ de beIN SPORTS après 9 longues années de collaboration avec la chaîne, qui pourtant a obtenu les droits du prochain EURO et de la Ligue des Champions jusqu'en 2024. Un départ aussi étonnant qu'émouvant, annoncé à travers une vidéo postée sur ses réseaux sociaux. Il a annoncé poursuivre son histoire avec le football via la plateforme de vidéos Twitch. Mais voilà, des révélations faites par Mediapart à la suite d'une enquête sont venues ternir l'image d'Alexandre Ruiz et son bilan chez beIN SPORTS.

En effet, le site internet a fait état de sanctions reçues en interne par Ruiz lorsqu'il était employé de la chaine. D'après l'enquête de Mediapart, il est question d'un comportement odieux, de propos sexistes, de jalousie et de mise en place d'une concurrence malsaine au sein du groupe de journaliste de la chaîne. Des révélations qui ont choqué l'opinion public, qui apprécie fortement le journaliste vedette aux plus de 540 000 abonnés sur Twitter.

Le soutien indéfectible de grands noms du football

Face à ces révélations, pour ne pas dire accusations, Alexandre Ruiz a bénéficié de l'appui massif de personnes ayant de la sympathie pour lui. Ce samedi 27 mars, ce sont trois grands noms du football français et anciens collègues de Ruiz qui ont exprimé leur soutien total au journaliste à travers une lettre.

Au bas de cette lettre figurent les noms de Jean-Pierre Papin (Ballon d'Or 1991), Marcel Desailly (Champion du monde 1998), et Ludovic Giuly (Vainqueur de la Ligue des Champions 2006).

Cette lettre a été publiée presque simultanément sur les comptes Twitter de Giuly et Desailly, ainsi que sur le compte Facebook de Papin. Chacune de ces publications était accompagnée du hashtag #JeSoutiensAlexandreRuiz en guise de légende.

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!