Après une saison catastrophique en terme d'audience, Maïtena Biraben a été écartée de son émission "Grand Journal" à l'été 2016. L'animatrice s'était vue notifier par son employeur d'une procédure de licenciement pour 'faute grave'. Une information que la journaliste n'avait pas digéré ! D'autant plus que Canal+ [VIDEO] avait annoncé dans un communiqué que Maïtena avait quitté la chaîne d'elle-même. Furieuse, l'actuelle animatrice radio avait rendu publique cette nouvelle sur son compte Twitter et fait savoir qu'elle traînerait la chaîne cryptée devant la justice des prud'hommes.

Le procès reporté en juin 2018

Alors qu'elle devait hier se défendre contre son ancien employeur, Maïtena Biraben devra repasser par la case justice le 25 juin prochain.

En effet, suite aux 20 minutes de retard de l'avocat de Canal+, le procès aux prud'hommes a été renvoyé au 25 juin à 9h00. L'animatrice attend avec impatience de nouveau rendez-vous pour régler ces problèmes légaux avec la chaîne cryptée et son patron Vincent Bolloré dans une cour de justice, et non pas par médias interposés. Maïtena souhaite "l'application de la loi" et que le contrat qu'elle a signé initialement "soit honoré". Pour information, la journaliste fera son grand retour à la télévision en Suisse sur la chaîne RTS, où elle présentera 10 numéros d'un magazine sociétal. Une chaîne qu'elle connaît bien, puisque la franco-suisse y a commencé sa carrière.