2018 sera-t-elle la bonne année pour la France à l'Eurovision ? Beaucoup se prennent à y croire alors que la 63ème édition du concours se déroule ce samedi soir du côté de Lisbonne, au Portugal. Cette année, la France fonde tous ses espoirs dans le groupe Madame Monsieur avec le titre « Mercy ». Une chanson qui avait enflammé les réseaux sociaux lors de la sélection il y a plusieurs mois sur France 2. En sera-t-il de même pour le jury ce samedi ? Les Tricolores croisent les doigts. Jean-Karl Lucas et Émilie Satt, qui forment le duo Madame Monsieur, sont conscient de l'attente du public. « On se concentre sur notre performance, sur l'émotion qu'on veut mettre dans notre chanson et sur la meilleure façon de raconter cette histoire », assure le duo, au micro de France 2.

Madame Monsieur passera en treizième position ce samedi, plutôt une bonne place si l'on en croit les dernières éditions. Bon signe ou pas, le couple a reçu cette semaine l'Eurostory Best Lyrics Award, un prix qui récompense les artistes pour les paroles de leur chanson, en l’occurrence pour le titre « Mercy ». Une chanson émouvante qui retrace l'aventure d'une enfant ayant vu le jour sur un bateau de l'ONG SOS Méditerranée en mars 2017.

La France fait partie des favorites

Aussi belle et émouvante soit-elle, la chanson « Mercy » aura fort à faire pour décrocher la victoire ce samedi. En effet, la France a de la concurrence puisque pas moins de 43 pays concourent du côté de Lisbonne. Chez les bookmakers, Madame Monsieur est côté à 12 contre 1 et fait donc partie des favoris en vue de la victoire.

Top vidéos du jour

Les Tricolores devront lutter avec Chypre est actuellement favori pour remporter le concours Eurovision. Israël et la Norvège font également partie de ceux qui sont en mesure de soulever le trophée. La France, en profitant de sa treizième position dans le passage des différentes nations, a un excellent coup à jouer. Malgré son titre espagnol, « Fuego » fait de Chypre le grand favori, un titre interprété par la star albanaise-grecque Eleni Foureira. Côté Israël, une victoire de la chanteuse Netta serait un retour en forme triomphal pour le pays, qui a échoué à se qualifier pour la finale de l'Eurovision de 2011 à 2014. Avec un titre déluré, entraînant et à la chorégraphie spectaculaire, Israël pourrait enflammer le public portugais et venir décrocher une victoire sensationnelle.

Les messages politiques ont le vent en poupe à l'Eurovision

Attention également à la Lituanie, véritable outsider. La ballade acoustique d'Ieva Zasimauskaitė, baptisée « When We’re Old » est plutôt classique et ne paye pas de mine, mais elle bénéficie d'une progression intéressante chez les bookmakers ces derniers jours.

L'année dernière, c'était une valse de jazz qui avait permis au Portugal de gagner le concours. La Lituanie mise donc sur le même type de Musique pour rafler la mise. Les fans de l'Eurovision sont en tout cas au rendez-vous et se rassemblent au Portugal avant le début de ce concours annuel. Certains pays de marque seront pourtant absents, notamment l'Azerbaïdjan, la Roumanie et la Russie qui n'ont pas réussi à se qualifier pour la grande finale. Le titre « Mercy » le prouve, la dimension politique de l'Eurovision pourrait encore très présente cette année, le concours servant souvent à faire passer des messages. Conchita Wurst avait ainsi créé la sensation en s'imposant en 2014. Deux ans plus tard, c'était l'Ukraine qui était récompensé pour une chanson particulièrement engagée en plein conflit face à la Russie. Plus que jamais peut-être, alors que des tensions naissent un peu partout, le rôle de l'Eurovision peut s'avérer crucial.