Le 16 mars dernier, le président de la République a annoncé que la France entrait en confinement total afin d'éviter la propagation du coronavirus. Au même moment, Kim Glow s'était exprimée en larmes sur Snapchat en apprenant qu'elle était bloquée en Tunisie. En vacances à ce moment-là, la jeune femme n'a pu prendre un avion pour rentrer en France, puisque le pays avait décidé de fermer les portes de ses aéroports. Dans la panique, Kim a qualifié la Tunisie de "dictature", ce qui a créé un véritable tollé sur les réseaux sociaux. Mais la sulfureuse brune ne s'est pas arrêtée là ! Agacée par les nombreuses menaces qu'elle recevait par messages, elle s'est indignée et s'est moquée de ses haters qui ne gagnaient que le Smic.

De là, Kim Glow a fait le bad buzz dans tous les médias people, à tel point qu'elle aurait perdu un gros contrat. Chose qu'elle nie en bloc.

Une agence de voyage se désolidarise de Kim Glow

Suite à ses gros dérapages sur la Tunisie et les Smicards, les internautes et les candidats de télé-réalité ont été nombreux a appelé au boycott de la candidate. Après s'être excusée, Kim Glow a expliqué avoir été fragilisée à cause du cancer de sa maman. Malgré cela, elle continue de faire face à quelques dommages collatéraux. En effet, le compte Instagram @gopromovoyages a annoncé qu'il souhaitait arrêter toute collaboration avec Kim :

"Bonsoir chers clients, nous tenons à vous préciser que notre partenariat avec Kim Glow a été clôturé. Nous sommes au courant de tout ce qui se passe, notre agence de voyage prend des mesures nécessaires concernant les partenariats."

Kim Glow s'en prend à l'agence et l'attaque en justice

Alors, Kim Glow a-t-elle vraiment perdu un gros contrat suite à ses polémiques ?

Une semaine après la publication de l'agence de voyage, qui a engendré nombre d'articles peu flatteurs dans la presse, la belle brune prend la parole afin de rétablir la vérité.

"C'est complètement faux et archi faux ! Je n'ai pas perdu un partenariat de voyage. Je suis partie une fois l'été dernier à Dubaï avec cette agence, depuis je ne suis plus jamais partie avec eux. Il n'y a jamais eu de contrat, ni le moindre document. En revanche, tous les autres voyages que j'ai fait, je les ai payé moi-même avec une autre agence de voyage. Ce sera très facile à prouver lors du procès grâce aux billets que j'ai achetés !", s'indigne-t-elle.

En effet, Kim ne compte pas en rester là et souhaite traîner l'agence devant la justice : "Cette agence avait bien précisé que nous n'étions plus en partenariat depuis l'été dernier. Quand elle a vu la polémique autour de moi et ce que cela pouvait lui rapporter, elle a supprimé 'l'été dernier'. Cette agence est passée d'une centaine à 15 000 abonnés en quelques minutes. J'ai de très bons avocats et nous ne lâcherons pas l'affaire ! J'espère que le juge exigera que l'agence fasse un communiqué officiel pour rétablir la vérité. J'attaque aussi le moindre magazine, du plus petit au plus grand ! J'ai l'intention de rendre ce procès public."

Suivez la page Télé-réalité
Suivez
Suivez la page Les Marseillais
Suivez
Suivez la page Les Anges
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!