La conduite sous l'emprise de stupéfiants est interdite aux Etats-Unis comme en France. En effet, la #Consommation de #Drogue avant de prendre le volant est l'origine de diminution de la vigilance du conducteur, de pertes de contrôle du véhicule, ou encore de réflexes ralentis. Les stupéfiants consommés multiplient par deux en moyenne le risque d'accidents de la route.

Un danger, mais aussi un délit

Consommer de la drogue comme du cannabis et conduire est un délit et une infraction grave au code la route en France. Si un contrôle routier est réalisé par les forces de l'ordre est positif, c'est à dire si le conducteur a fumé du cannabis ou absorbé toute autre drogue considérée comme stupéfiants, il s'expose a des sanctions pénales.

Publicité
Publicité

Ce délit puni par loi peut aller jusqu'à régler une amende de 4500€, est passible de 2 ans de prison ferme, peut demander l'immobilisation du véhicule, et entraîner une perte de 6 points sur son #Permis de conduire.

Nouveaux systèmes de dépistage

De nouveaux tests salivaires se généralisent depuis quelques mois pour détecter la présence de stupéfiants chez les conducteurs suspects. Plus rapides, ils permettent de valider la présence de drogue sans effectuer une prise de sang.