L’Afrique a toujours fait son cinéma dans sa plus simple dénomination qu’est sa culture. Des œuvres venues de tous les coins du continent africain arpentent en général tous les angles du #Festival Ecrans Noirs. Créé en 1997 au Cameroun, le Festival international du cinéma africain Ecrans Noirs, célèbre ses 20 ans d’existence et en est à sa 21e édition en cette année 2017. Cette rencontre annuelle est devenue en 2008, compétitive tout en mettant simultanément en lumière de nombreux prix et talents. Créant différentes opportunités pour des acteurs de l’industrie du cinéma africain, il permet également aux cinéastes de présenter leurs œuvres au public et à celui-ci, de se procurer des ouvrages qui leur seraient parfois difficile d’obtenir.

Cette édition anniversaire rendra hommage à l’illustre cinéaste gabonais Philippe Maury décédé.

Publicité
Publicité

Les objectifs de se festival restent la promotion du cinéma africain et étranger sur l’Afrique et le monde noir. Comme depuis de nombreuses années, le public assistera à la traditionnelle montée des marches sur tapis rouge, ceci, avec une retransmission en direct en mode satellitaire de la cérémonie, ensuite sera diffusée la projection du film d’ouverture, et enfin un dîner sur invitation. Ce Mercredi 7 Juin 2017, au lieu dit Fondation Tandeng Muna, s’est tenu une conférence de presse pour annoncer le Festival Ecrans Noirs, qui se tiendra du 15 au 23 Juillet 2017 à Yaoundé et Douala.

Le Festival africain du film, ou un cinéma basé sur le réalisme et l’innovation artistique

Sous le thème : « contribution du cinéma et de l’audiovisuel au développement économique et socioculturel », cette 21e édition aura pour objectif de participer au développement de l’industrie du film sur le continent en permettant aux professionnels du #7e art de s’enrichir de toutes les activités annexes développées en dehors des salles de projections autour du festival.

Publicité

En effet, les travaux seront axés sur le marché du film, des ateliers de formation, des colloques, des rencontres professionnelles, des résidences d’écritures et d’autres activités culturelles.

Durant ce point de presse, les panélistes (Bassek Ba Kobhio délégué général, Marcel Epée directeur du festival, Jeanne Ngo Nleng à la communication, Nadège Tsogo au colloque, et Gérard Nguele représentant du marché du film) ont tour à tour développés les échanges en ce qui concerne les principaux axes de ce prestigieux Festival, en insistant sur les articulations et les activités attenantes tels que les formations, les ateliers et les projections prévues à cet effet.

Des projections cinématographiques à la hauteur du public cible, inhibent le Festival Ecrans Noirs

Le grand public, amoureux d’images et de sensations fortes, se verra transporter dans cet assemblage d’œuvres de cinéastes dans leur plus infime production. Le public averti quelquefois composé d’artistes, de personnes actives intellectuellement et de curieux se verra également participer à des ateliers, des projections et aux Master Class.

Publicité

L’organisation du festival à prévu des Pass journaliers et hebdomadaires pour assister aux projections et à la montée des marches (1000fr CFA le Pass journalier, 5000fr CFA le Pass hebdomadaire, gratuit pour les médias, et 10.000fr le Pass pour la montée des marches, avec un jeu concours ou au final le gagnant recevra un billet d’avion première classe offert par la compagnie Royal Air Maroc partenaire de l’édition).

Les rencontres professionnelles viseront les conférences de presse quotidiennes, les rencontres thématiques des médias partenaires (CRTV, Canal 2, TV5 Monde, Canal+, RFI, STV…) avec le grand public, des cocktails de visibilité et journées thèmes et le colloque. Les projections seront diffusées dans les endroits indiqués tels : Le palais des Congrès, l’IFC (Institut Français du Cameroun), l’Institut Goethe, le CCC (Centre culturel camerounais), la salle Sita Bella, et enfin au village du Festival (au Musée National pour les projections en plein air). #Yaoundé