Et si les relations entre les États-Unis et la #Corée du Nord continuaient de se dégrader, que se passerait-il ? La question est posée, tant le conflit semble profond entre Donald Trump et Kim Jong-un. Le président des États-Unis pourrait-il décider d'utiliser l'arme nucléaire ? En a-r-il le droit ? Certains membres du Congrès soutiennent que le processus actuel par lequel le président peut ordonner une attaque nucléaire est illégal. Alors que la tension monte entre les deux pays, ce débat commence à prendre de l'ampleur parmi les Américains.

Un simple ordre verbal est suffisant !

Mais force est de constater qu'aux États-Unis, le processus actuel d'approbation du lancement nucléaire n'inclut pas les mêmes contrôles que les autres décisions de la haute direction.

Publicité
Publicité

Le processus de lancement permet au président d'utiliser des armes nucléaires d'après un unique ordre verbal. Certains experts croient même savoir que le président n'a pas besoin de consulter le Secrétaire d’État à la défense. L'ordre du président ne peut ainsi pas être annulé. Une réglementation qui fait froid dans le dos si jamais la tension entre les États-Unis et la Corée du Nord venait à prendre une ampleur supplémentaire... #Etats-Unis #Donald Trump