La partie de ping-pong orale entre le récent président américain #Donald Trump et le chef suprême de la #Corée du Nord #Kim Jong-Un ne fait qu'augmenter de niveau chaque jour ! En effet, l'escalade diplomatique et les menaces des deux chefs d'Etat concernant une attaque nucléaire s'intensifient et créent l'inquiétude mondiale.

Depuis son arrivée au pouvoir, le président des Etats-Unis ne cesse de faire ses marques et de montrer les crocs face à son rival nord-coréen. Mais où s'arrêtera la joute verbale entre Washington et Pyongyang ? Va-t-elle dégénérer jusqu'à ce que l'un des deux hommes de pouvoir passent réellement à l'action ? Mettront-ils à exécution leurs menaces suprêmes d'attaque nucléaire ?

"Le feu et la colère"

Un affrontement diplomatique existe depuis maintenant 25 ans entre les deux pays.

Publicité
Publicité

En cause, la poursuite du programme nucléaire de la Corée du Nord depuis 1993 alors qu'un accord de dénucléarisation devait mettre fin au programme militaire nord-coréen après la Guerre Froide. En effet, La Corée du Nord poursuit depuis ses provocations envers les autres pays, en particulier avec les Etats-Unis qui tentent de négocier avec Pyongyang malgré un sentiment de trahison. Pendant l'administration Bush en 2002, la Corée du Nord poursuivait clandestinement son programme militaire et nucléaire malgré l'accord-cadre conclu en 1994. Cet accord promettait à la Corée du Nord la livraison de réacteurs civils nucléaires non-proliférants. En 2006, la Corée du Nord provoque une fois de plus en lançant son premier essai nucléaire. Les années qui suivront seront marquées par une série de négociations de la part du président Barack Obama.

Publicité

A ce jour, un rapport très alarmiste estime que Kim Jong-un serait en possession d'une soixantaine d'armes nucléaires. Fin juillet 2017, après avoir réussi un tir d'essai de missile pouvant atteindre le coeur des Etats-Unis, le président nord-coréen n'a cessé de taquiner Donald Trump par voix de presse. Depuis, l'escalade verbale entre les deux hommes vient de passer une étape. Ce mardi, Donald Trump a promis "le feu et la colère" au dirigeant nord-coréen s'il menaçait une fois de plus les Etats-Unis. Le nouvel occupant du Bureau Ovale a tenu une conférence de presse depuis Bedminster (New Jersey) où il passe actuellement ses vacances. Il s'est exprimé sur cette nouvelle menace de Kim Jong-un : "Il a dit des choses horribles et a énormément manqué de respect à notre pays. Kim Jong-un ne va sûrement pas s’en tirer comme ça ! A présent, la donne a changé !"

La réponse de Kim Jong-un a été sans précédent. Le chef de la Corée du Nord a menacé de tirer des missiles sur le l'île de Guam, une île américaine situé dans le Pacifique.

Publicité

C'est une localisation stratégique pour les Etats-Unis, car Washington dispose de plusieurs bases militaires sur cette dernière.

Vers un scénario catastrophe ?

Dans la dépêche de l’agence officielle nord-coréenne KCNA de ce mercredi 9 août nous pouvons lire : Nous serons à Guam d’ici au 15 août.”

A cela, le chef d'Etat américain ne se laisse pas impressionner et répond du tac-o-tac : "Voyons voir ce que Kim Jong-un fera avec l'île de Guam. S’il fait quelque chose, ce qui arrivera en Corée du Nord sera un événement jamais vu jusqu’ici ! » Et d'ajouter : "C'est une déclaration ! Kim Jong-un ne va pas continuer à menacer Guam et les Etats-Unis !"

Des négociations possibles ?

Depuis une vingtaine d'années les négociations avec Kim Jong-un sont vaines... Mais pour Jeffrey Lewis, chercheur à l’Institut des études internationales : "Pour les USA, il ne reste plus qu’à négocier une fois de plus avec Pyongyang et tenter d'apaiser les tensions et les conflits. Il ne faut arrêter d'essayer de leur retirer l’arme nucléaire."

Se rapproche-t-on un peu plus chaque jour de l'impensable ?