Publicité
Publicité

Saviez-vous que dans un kilo de steak grillé au barbecue il y a autant de benzopyrène (agent cancérigène) que dans six cents cigarettes? Quand on nourrit des rats avec des viandes qui contiennent du benzopyrène, ils développent des cancers de l'estomac et contractent la leucémie. L'effet cancérigène du benzopyrène est bien démontré. Même si vous ne faites pas de grillades, ce n'est pas pour autant que vous n'absorbez pas de substances cancérigènes avec la #viande. Le méthylcholanthrène est une de ces substances qui se forme lorsque la viande est cuite à des températures élevées, en friture ou grillade. Quand on administre cette substance en grandes quantités aux animaux de laboratoire, ils développent un #Cancer.

Publicité

En petites quantités, cette substance ne provoque pas directement le cancer, mais elle sensibilise les animaux qui l'avalent. Quand ils entrent en contact avec un autre agent cancérigène, même en faible quantité, ils développent des tumeurs malignes. Nous pouvons donc dire que le méthylcholanthrène de la viande renforce l'action d'autres substances cancérigènes que nous pouvons tous ingérer à un moment ou à un autre.

Dans les abattoirs

Il est fréquent de trouver des animaux qui, une fois dépecées, présentent une tumeur bénigne ou maligne. Normalement elles sont retirées du marché mais... pas toujours. Et que fait-on avec la carcasse de l'animale? Il est certain qu'il reste des cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques, dans le sang ou dans d'autres organes.

Publicité

Dans les années soixante, des études démontrèrent que certains types de cancers causés pas des virus pouvaient être transmis entre les animaux de laboratoire. Bien qu'il n'y ait pas de preuves définitives et concluantes que la viande d'animaux atteints de cancers causés par des virus pouvaient être transmis entre les animaux de laboratoire. Bien qu'ils n'y ait pas de preuves définitives et concluantes que la viande d'animaux atteints de cancer puisse provoquer le cancer chez l'être humain, il existe des indices et actuellement des recherches sont entreprises dans ce sens. Quoi qu'il en soit, les recherches ont démontré que les grands consommateurs de produits d'origine animale (viande, lait, fromage,.) ont un risque global de cancer 3,6 fois supérieur à celui des non-consommateurs [VIDEO]. A l'université de Harvard (Etats-Unis) on a entrepris récemment une étude sur 89 000 femmes que la viande rouge et de graisse animale augmente l'incidence du cancer du colon. #Régime