Ce matin 3 avril 2017 sur BFM TV, dans l’émission de Jean-Jacques Bourdin, #François Fillon, en forme, a déclaré qu’il allait être présent au second tour de l’élection présidentielle. Il a aussi affirmé que Baroin est pressenti pour être Premier Ministre, que son programme économique est supérieur à celui de ses concurrents. Il poursuit en disant que Pénélope était innocente et qu’elle ne serait pas condamnée. Fillon confie également qu’il n’a pas d’épargne, même si 35% des Français arrivent à en avoir. Se moquerait-il des Français ? Fillon exagère et prend les Français pour des veaux, pour reprendre l’expression du Général de Gaulle, car la lecture de son patrimoine montre qu’il a une épargne monétaire et financière en SICAV et d'autres titres financiers.

Publicité
Publicité

Bourdin n’a pas réagi et la plupart des commentateurs de la vie politique ne reprennent pas ces éléments d’une grandiloquence inouïe et inacceptable pour un homme politique qui va devenir peut-être #Président de la République. Fillon estime que son électorat est cristallisé. Le débat avec les 10 autres candidats sur BFM et LCI et les dernières semaines de campagne vont être un excellent moyen pour lui de favoriser son expérience, sa connaissance des dossiers et coiffer Macron sur le poteau en devenant Président de la République.

François Fillon a été Premier Ministre, un Premier Ministre silencieux, car c'est Sarkozy qui organisait la vie de la vie de la République. C'est aussi Sarkozy qui dictait l'agenda qu'il devait suivre et la manière de le suivre. L'ancien président de la république a peut-être eu raison de le traiter de simple collaborateur.

Publicité

On peut aussi se souvenir de la manière dont Fillon s'est roulé dans le bac à sable, en ameutant la représentation parlementaire UMP, quand l'ancien Président de la république avait choisi de le remplacer par Jean-Louis Borloo. Fillon n'a jamais été un Ministre audacieux sous la V ième république, car chaque fois, il a été sous le parrainage d'un mentor, Philippe Seguin et Nicolas Sarkozy.

Les notions d'éthique et de morale en politique n'ont pas beaucoup de sens en France

Il n’y a qu’en France et dans certaines républiques francophones d’Afrique, colonisées par la France, que l’on peut constater ce type de situation. Fillon a raison, mille fois raisons d’accepter les costumes, car il sait que le peuple français n’est peut-être pas d’accord mais qu’une grande partie l’admet, sinon il ne serait pas élu Président. Il faut avertir le peuple français que son choix du 23 avril sera moral et politique. En élisant Fillon, le peuple français aura foulé aux pieds les principes de base de ce que doit être un représentant de la population dans la vie politique. Il faut que les Français essaient de déjouer la maxime drôle du Général, qui disait que les Français oublient très vite et, tels des veaux sous la mère, ils vont téter le lait de l’oubli.

Publicité

Olivier Blanchard, français, ancien économiste en chef du FMI et actuel Professeur au MIT

Fillon dit que son programme économique est le plus réussi. Sur quels critères ? puisqu’il n’a pas été appliqué, alors que l’économiste français, Blanchard, ancien économiste en chef du FMI (Fonds Monétaire International) et actuel Professeur au MIT (Massachusetts Institut of technology) , estime que le programme de Macron est celui qui tient le mieux la route. Cette élection française est différente de celles que l’on a connues car s’y mêlent des problématiques d’éthique, de morale et de politique politicienne. L’élection de Fillon marquerait un tournant dans notre société en laissant la porte ouverte à toutes les incivilités en matière de non-respect de la chose publique et de la justification de la délinquance globale au nom de la liberté et du principe « je fais ce que je veux » car nos hommes politiques ne nous montrent pas la voie. Et si Fillon était élu, c’est que, nous Français, accepterions cela et que nous serions à l’image de nos hommes politiques !

Dommage que la question de la justice et de la morale en politique ne soit pas au cœur de l’élection présidentielle. #Élections