Le 26 novembre 2016 a eu lieu le premier #procès de Cécile Bourgeon et de Berkane Makhlouf, la mère et le beau-père de Fiona accusés d'avoir tué la petite fille de âgée de 5 ans, puis enterré son corps. Après deux semaines d'audiance, la maman de #Fiona a été condamnée à 5 ans d'emprisonnement par la Cour d'Assises du Puy-de-Dôme. Plus tard, elle sera partiellement acquittée. En revanche, son ex-concubin devra purger une peine de 20 ans de réclusion criminelle avec deux tiers de sûreté pour les faits suivants : coups mortels aggravés et violences volontaires.

Un verdict surprenant !

"La cour s'est montrée aveugle sur une partie des faits" a indiqué le conseil de Berkane Makhlouf, qui avait promis l'année dernière de faire appel.

Publicité
Publicité

Le père de Fiona avait été lui aussi surpris de la clémence du verdict pour son ex-femme. Pourquoi les deux parents, réputés toxicomanes et violents, n'ont pas été jugé aussi sévèrement pour l'assassinat de la la petite fille, alors que les circonstances exactes de sa mort n'ont pas été précisées en l'absence d'aveux et de d'autopsie ?

Cécile Bourgeon mise hors de cause ?

La maman de Fiona a été mise hors de cause pour les violences ayant entraînées la mort, exclusivement imputées à Berkane Makhlouf. Mais le procès en appel de ce jour, lundi 9 octobre 2017, va permettre d'éclaircir le rôle de chacun. #Meurtre