C'est la polémique du moment ! Depuis l'affaire Weinstein, les révoltes contre le #Harcèlement sexuel se multiplient et envahissent internet, l'actualité et maintenant les rues. Aujourd'hui, à 15 heures, un rassemblement parisienne pour dénoncer le harcèlement sexuel aura lieu dans 11 villes françaises : Paris, Amiens, Lille, Besançon, Lyon, Clermont-Ferrand, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Marseille, et Pointe-à-Pitre.

Des centaines de milliers de victimes

Depuis le 5 octobre 2017, le monde a connu un raz-de-marée de témoignages et de revendications contre les hommes qui auraient agressés sexuellement les femmes. Cette vague de rébellion fait suite au scandale de la récente l'affaire Gilbert Rozon [VIDEO], mais aussi celui qui accuse Harvey Weinstein de harcèlement sexuel [VIDEO], voire de viols, sur pas moins d'une trentaine de femmes.

Publicité
Publicité

Durant sa carrière, le puissant producteur hollywoodien se serait servi de son pouvoir pour demander des faveurs sexuelles à des femmes en échange de rôles ou de contacts pouvant lancer leur carrière. Cette pratique odieuse a été dévoilée dans un article du New York Times grâce aux témoignages de Rose Mc Gowan et Ashley Judd. S'en est suivi une multitude de déclarations accablantes contre le magnat américain qui a été licencié par sa société quelques jours après le scandale.

Dimanche 15 octobre, l'affaire prend une ampleur considérable ! L'actrice Alissa Milano encourage les femmes victimes de harcèlement sexuel à faire connaître leur histoire en utilisant le hashtag ##metoo (#MoiAussi) sur le réseau social Twitter : "Si vous avez été sexuellement agressé ou harcelé, écrivez #MeToo en réponse à ce tweet". Un appel semblable a été lancé en France sous le hashtag plus direct #BalanceTonPorc [VIDEO].

Publicité

Suite à cela, Twitter a vu fleurir des témoignages d'agressions sexuelles par centaine de milliers ! 335 300 messages sur Twitter entre le 13 et le 18 octobre 2017 précisément. Un constat alarmant.

"Un tweet qui a rassembler 11,7 millions de voix dans 85 pays. Debout côté à côté;notre mouvement ne fera que croître".

#MeToo dans la rue

Dimanche 29 octobre, ce mouvement prend un tout autre tournant. Des rassemblements en soutien aux victimes d'agressions et de harcèlement sexuels, baptisés "#MeToo dans la vraie vie", sont organisés dans onze ville de France. Fatima Benomar, porte-parole du collectif féministe et LGBT 'Les Effrontées' explique que cette action était important "pour avancer des revendications" : "On a envie que le soufflet ne retombe pas (...) Il y a eu des affaires similaires très médiatisées comme l'affaire Baupin ou DSK, comme l'affaire Baupin ou DSK, où vous avez un grand mouvement de conscientisation. Mais, deux mois après, on parle d'autres choses. C'est rangé." explique-t-elle au micro de France Info.

Publicité

A ce jour, il est temps de passé du virtuel ou réel, de concrétiser ces messages libérateurs et de les remplacer par de vraies visages de femmes (et d'hommes) qui ont été traumatisé un jour à cause d'un détraqué sexuel. La journaliste Carol Galand qui a lancé cette initiative jeudi dernier sur Facebook. Le rassemblement parisien est prévu à 15h place de la République et celui de Bordeaux à 14h place de la Victoire, avec ce slogan évocateur "Il est temps que la honte change de camp". En quelques jours à peine, plus de 1 500 personnes ont confirmé leur venue et 7 500 ont déclaré être intéressées par l'événement.

Le but ? Que la lutte contre le harcèlement sexuel ne se cantonne pas qu'aux réseaux sociaux. Ces manifestations qui dénoncent un système sexiste vont-elles faire changé les choses et engendrer de réelles lois contre le harcèlement quotidien dans la rue, au travail, à l'école, sur Internet ou à la maison ? #BalanceTonPorc