Publicité
Publicité

La "loi travail" continue son chemin pendant que l'heure est à l'inquiétude pour tous les fonctionnaires du pays. Après plusieurs manifestations, c'est aujourd'hui, mardi 10 octobre, au tour des neufs fédérations de fonctionnaires de lancer en même temps, un appel à la grève général. Ce n'était pas arrivé depuis 10 ans. D'importantes perturbations sont à prévoir, notamment au sein des hôpitaux ainsi que des écoles.

La loi travail : Un projet inacceptable

Quelques semaines après la signature des ordonnances de la "#Loi Travail" par E.#Macron, le peuple continue de gronder et c'est aujourd'hui au tour des fonctionnaires de faire entendre leur voix dans la rue.

Publicité

Leurs revendications sont simples, claires, et précises. Leur principal cheval de bataille n'est nul autre que le gel du point d'indice de la fonction publique qui établit les salaires des fonctionnaires. Ce point d'indice étant gelé depuis 2010, les fonctionnaires ne pouvaient alors espérer de quelconque augmentation de leur salaire, quelle que soit l'inflation. A la fin de son quinquennat, F.Hollande avait choisi de dégeler ce point d'indice, manoeuvre attendue depuis longtemps et alors saluée par l'ensemble des fonctionnaires. Malheureusement, il semble qu'E.Macron voit les choses autrement et ait décidé de le geler à nouveau pour l'année 2018. Résultat, les salaires ne suivent pas le taux d'inflation et n'augmentent pas pour les personnes les plus pauvres, les personnes classées en catégorie C.

Publicité

Un sentiment ressenti par tous les fonctionnaires

L'ensemble des fonctionnaires du pays semblent d'accord. Interrogés, plusieurs nous racontent leur situation. C'est ainsi qu'une jeune femme travaillant à la blanchisserie des hôpitaux de Paris nous explique que son salaire ne dépasse pas les 1400 € nets par mois malgré une ancienneté de plus de 16 ans à son poste. Son bas salaire, dit-elle, l'oblige à vivre à plusieurs heures de Paris et à se rendre à son travail chaque matin en prenant les transports en commun durant plus de 3 heures. Une autre jeune femme interrogée nous explique quant à elle que son salaire de 1700 € par mois n'est pas suffisant malgré une ancienneté de plus de 30 ans au poste qu'elle occupe. Elle nous fait également part de son ressenti et nous explique que tous les prix augmentent mais que les salaires ne suivent pas et qu'une réelle sensation d'appauvrissement se fait de plus en plus ressentir à chaque année qui passe.

Les étudiants manifesteront aussi aujourd'hui

Les fonctionnaires ne seront pas les seuls à descendre dans la rue aujourd'hui.

Publicité

La France Insoumise a également lancé un appel à manifester en direction de tous les étudiants et lycéens du pays. Nul doute que le gouvernement actuel a toujours en tête les manifestations monstres qui s'étaient produites au cours de l'année 2006 contre le CPE. Malgré la grogne générale et continue depuis plusieurs semaines contre la "loi travail", le gouvernement ne semble pas décidé à revenir sur ses ordonnances. Le bras de fer devrait alors continuer...

#manifestation