#Givors (#Rhône). A part pour les équipes de très haut niveau, il est souvent difficile pour les clubs de villes moyennes de rester en haut des classements durant de longues saisons. A Givors, le SOG rugby et les Sauveteurs de Givors sont les clubs les plus emblématiques, au niveau du rayonnement national mais éprouvent cette année bon nombre de difficultés.

Pas assez d'argent, pas assez de partenaires potentiels. Il est difficile aujourd'hui de faire tourner un club sans une caisse assez garnie. Cette année, les deux clubs ont du mal à émerger, sans qu'il faille tout mettre sur le dos de la finance ! Demain, dimanche 12 mars 2017, les rugbymen se rendront chez le leader, Berre l'Etang et comme toujours en pareil cas, certains estimeront que les Givordins ont leur chance quand d'autres considèrent que ce déplacement n'est qu'une formalité... pour Berre l'Etang qui a engrangé 61 points. Septième de la poule 9 de Fédérale 3, Givors compte 26 points comme Avignon, le huitième. Alors que deux équipes descendent, Eymeux avec 9 points est d'ores et déjà condamnée alors que Beaurepaire n'a que 3 points de retard sur Givors et occupe la neuvième place, avec 26 points. Une descente pour Givors serait un très mauvais coup et surtout la sortie du monde fédéral. Cinquième niveau français, la Fédérale 3 parait pourtant le moins que puisse faire cette formation tant Givors est une ville de rugby.

Pas de relève pour les rugbymen internationaux!

Un club qui cherche désespérément la relève des Marconnet, Desbrosses et Papé qui permettent de parler favorablement de Givors depuis de longues années. Autre club qui prend l'eau, et qui devra surnager pour s'en sortir, celui des Sauveteurs de Givors. Les poloistes, ce soir, devront se donner un peu d'air dans leur piscine. Après treize journées, les Givordins ne se sont imposés qu'à deux reprises, ont fait deux nuls et ont perdu neuf fois.

Givors: Eviter la double descente rugby - water-polo !

Huit points seulement pour les locaux, soit deux de moins que Demain (10ème) et une avant dernière place devant Limoges, qui elle se noie véritablement avec 4 points. On le voit, rien n'est jamais acquis en #Sport. Mais ces deux équipes ne rayonnent pas. Si l'on ajoute la suspension de terrain de la JSA Givors pour des faits ne la concernant pas entièrement, il va falloir que les locaux fassent briller ce nouveau label auquel la Ville avait postulé. Et qui lui a récemment été remis, par le biais de Serge Tissot, directeur des sports, à Montpellier. Les Givordins ont besoin actuellement de résultats sportifs dans une ville où les différentes affaires locales mais aussi nationales durant la campagne présidentielle ne sont pas faites pour leur donner le sourire.