Alors qu'il n'est plus sous contrat au #PSG que jusqu'en 2019, le milieu de terrain parisien Adrien Rabiot devrait prochainement signer une prolongation avec le club de la capitale, qui ne peut en l'état actuel des choses pas se permettre de perdre son jeune milieu de terrain défensif. Mais avant cela, il faudra que les dirigeants s'entendent avec la mère du joueur, Véronique, qui gère les négociations du fiston depuis plusieurs années maintenant. Celle-ci a émis trois conditions auxquelles le club devra se soumettre pour qu'Adrien rempile au PSG. D'abord, Véronique Rabiot accorde une grande importance au projet sportif du club au sein duquel son fils évoluera.

Publicité
Publicité

Ainsi, elle exige pour Adrien un projet ambitieux, une volonté à laquelle le Paris-Saint-Germain a fait plus que se soumettre en s'attachant les services de Neymar [VIDEO] et de Kylian Mbappé lors du mercato estival. Ensuite, il semblerait que le récent international Français n'aurait pas vraiment apprécié de dépanner en sentinelle la saison passée, poste auquel il considère ne pas être suffisamment à son avantage. Sa maman estime que son fils n'est pas un bouche-trou et exige qu'il soit exclusivement titulaire au poste de milieu relayeur gauche, afin d'exprimer pleinement ses qualités et ainsi faire valoir au mieux son potentiel. La troisième condition de la mère du joueur est dans la continuité de cette idée : il faudrait donc que le club de la capitale recrute un milieu défensif de très haut niveau capable de tenir le poste de sentinelle, afin qu'Adrien n'y soit plus propulsé dès la moindre absence d'un milieu de terrain défensif parisien.

Publicité

Cette exigence est jusqu'à présent la seule à laquelle les dirigeants n'ont pu se soumettre, non par manque de volonté mais plutôt parce que les pistes Fabinho, Seri ou Danilo Pereira n'ont pas abouti.

Une madame Rabiot étouffante pour le PSG ?

Ce n'est pas la première fois qu'on entend parler de la mère d'Adrien Rabiot au PSG [VIDEO]. En effet, celle-ci accourt à la moindre occasion pour défendre son garçon, que ce soit en raison d'un manque de temps de jeu en #Ligue 1 ou pour justifier des problèmes de comportement. Le journal l'Equipe relate d'ailleurs qu'au cours de la récente rencontre entre les deux parties où elle a émis ses exigences quant à la prolongation du contrat d'Adrien, Véronique aurait non sans audace carrément proposé aux dirigeants parisiens de gérer elle-même le dossier du numéro 6, afin d'être certaine que son fiston ne finisse pas à ce poste... #Equipe de France