Publicité
Publicité

La saison de Ligue 1 arrive très bientôt à mi-chemin. Les choses sérieuses vont commencer après la trêve hivernale. Il en va de même pour les coupes d'Europe qui achèvent ce soir leur phase de poule. Les clubs français y ont connu des fortunes diverses à l'image du Paris Saint-Germain en plein trou d'air et d'un AS Monaco complètement à côté de la plaque. L'Olympique lyonnais [VIDEO]a, lui, tous les voyants au vert. Les hommes de Bruno Genesio ont connu un début d'hiver fantastique enchaînant sept clean sheet avant un accident de parcours face à Lille. La Ligue Europa est également une scène sur laquelle brillent les protégés de Jean-Michel Aulas.

Publicité

En tête de leur groupe à égalité de points avec les italiens de l'Atalanta Bergame, les coéquipiers de Nabil Fekir vont devoir se battre pour obtenir une première place déterminante.

Lyon joue gros

Les hommes de Bruno Genesio ont de quoi s'enorgueillir de leur parcours européen cette saison. Tombés dans un groupe peu évident [VIDEO] composé de l'Atalanta Bergame, de l'Apollon Limassol mais surtout des anglais d'Everton, les lyonnais ont brillé. Ils ont su mettre hors-jeu la formation des Toffees lors d'une double confrontation polémique. Paradoxalement, le sort de l'Olympique lyonnais est encore incertain, pas en terme de qualification mais d'avenir dans la compétition. L'obtention de la première place est cruciale, puisqu'elle permet d'éviter de retrouver potentiellement au prochain tour les recalés de la #Ligue des champions comme l'Atletico Madrid d'Antoine Griezmann, le Napoli de Marek Hamsik ou encore le Borussia Dortmund de Pierre-Emerick Aubameyang.

Publicité

L'Atalanta ne se laissera pas faire

En face, l'opposition promet d'être musclée. Les italiens de l'Atalanta ne se laisseront pas faire. L'équipe de Gian Piero Gasperini connait une splendide renaissance depuis deux saisons. Habituée à faire l'asenceur entre la Serie A et B depuis plus d'une décennie, l'autre formation Nerazzuri d'Italie a su faire sa mue en s'appuyant sur une politique de formation inédite. C'est donc une équipe jeune au profil en tous points comparable à celle de l'Olympique Lyonnais qui s'apprête à accueillir, et pourquoi pas cueillir, les Gones ce soir. Genesio est prévenu, il devra sortir la grosse artillerie pour l'emporter et ne pas hypothéquer la suite de son épopée européenne. La bataille sera rude et il ne faut pas s'y tromper, elle sera l'un des moments capitaux de cette fin de première partie de saison. #Europa League #OL