Souvenez-vous de l’époque où les “top” commentaires d’une photo à succès sur Instagram étaient en lien avec le contenu de cette dernière. Aujourd’hui, dès lors qu’un profil amassant plusieurs milliers (voire millions) de followers poste une photo, il n’est pas rare de voir apparaître parmi les premiers commentaires des messages au contenu explicite postés par de mystérieux profils. En allant s’enquérir de l’identité de ces fameux spammeurs à l’approche peu farouche, on tombe souvent sur les photos de filles à moitié nues, dont les bios affichent des liens qui mènent généralement vers des sites douteux où il vous est demandé d’entrer vos informations personnelles telles que votre adresse email ou encore votre numéro de carte de crédit.

Bien évidemment, ces profils, que l’on nomme “bots”, ne datent pas d’hier, mais depuis quelques mois, il semblerait qu’une recrudescence de ces faux comptes intempestifs frappe les réseaux sociaux, et notamment Instagram (ou peut-être est-ce une prise de conscience tardive due à l’augmentation du temps passé sur les plateformes avec le confinement ?). Quoiqu’il en soit, difficile de naviguer à travers des profils grand public sans tomber sur les propositions graveleuses de ces bots.

De fausses certifications Instagram

En parallèle des messages à caractère pornographique, il vous est également proposé de gagner de l’argent par des moyens miraculeux, à grands coups d’incitations complètement obscures à l’image du fameux: “Le remède imprenable de cette maman pour perdre 15 kilos en deux jours.

Les médecins la détestent”. Offres d’investissement, encensement du Bitcoin ou numéros frauduleux pour résoudre vos problèmes spirituels, la vente pyramidale semble prendre d'assaut la plateforme. Mais ce n’est pas tout.

De nombreuses arnaques promettent à des utilisateurs peu avisés de faire exploser leur popularité sur le réseau social.

Deals personnalisés visant à faire gagner quelques milliers de followers ou offres de la certification Instagram - normalement réservée aux marques, aux célébrités et aux influenceurs - , les bots ne reculent devant rien.

Un journaliste américain du réseau Engadget a fait l’expérience de prétendre s'intéresser à l’offre de certification en contactant l’un de ces fameux bots, lui-même certifié.

Ce dernier lui a demandé 150 dollars (soit environ 132 euros) pour l’obtenir, en clamant qu’il avait déjà aidé par le passé plusieurs profils à devenir certifiés. Lorsque le journaliste a demandé plus de détails sur la façon de procéder de l’arnaqueur, il n’a jamais obtenu de réponses.

Quelles solutions face aux bots ?

En juillet 2019, l’agence de data Instascreener estimait à 150 millions le nombre de faux profils Instagram. Et si l’identité des personnes qui se cachent derrière ces bots reste floue, la multitude de spams qui s’en dégage a suffit à motiver la création de comptes Instagram conçus pour harponner et supprimer ces faux profils. La version anglophone, @bot_police, possède plus de 440 000 followers et indique dans sa bio “J’ai uN énOrMe c*L - Ouais, on s’en fout”.

En France, on comptabilise également quelques comptes faisant la chasse aux spammers à l’instar de @policedesbots3.0

En novembre 2018 déjà, Instagram publiait un communiqué dans lequel il déclarait prendre “un certain nombre de mesures pour limiter ce genre de comportements importuns”.

Ne manquez pas notre page Facebook!