Quelques jours après Irma, place à l'Ouragan Maria. Ce dernier est même passé en catégorie 4 et est jugé « extrêmement dangereux » par les autorités. Maria se déplace et suit quasiment le même chemin qu'Irma, Une alerte ouragan est en place pour Porto Rico, Saint-Martin, Saint-Barthélémy et Anguilla. Des avertissements d'ouragan ont été signifiés pour la Guadeloupe, la Dominique, Saint Kitts et Nevis, Montserrat, la Martinique, Sainte-Lucie et les îles américaines et britanniques. Certaines de ces îles se remettent encore de leurs blessures après avoir été frappées par l'ouragan Irma, un ouragan de catégorie cinq qui a fait au moins 37 morts et causé des milliards de dollars de dégâts.

Les îles Leeward, où Maria frappe en premier, incluent Antigua et La Barbade. La dernière île a été évacuée après avoir été dévastée par l'ouragan Irma. Le US National Hurricane Center (NHC) a précise que les fortes pluies causées par l'ouragan « pourraient causer de forte crues et des coulées de boue ». Il prévoit également une précipitation potentielle maximale de 51 cm dans les îles centrales et méridionales de Leeward, y compris Porto Rico et les îles américaines et britanniques, le tout jusqu'à mercredi soir. Dans les îles Vierges britanniques, les autorités craignent que Maria ne puisse détruire les débris laissés par l'ouragan Irma.

Des évacuations en Guadeloupe

Le gouvernement britannique a déclaré que plus de 1300 soldats restaient dans la région et une équipe militaire supplémentaire avait été déployée dans les îles Vierges britanniques.

En Guadeloupe, les écoles, les entreprises et les bâtiments gouvernementaux ont été fermés et des inondations sévères sont à prévoir. Le gouvernement français a ordonné l'évacuation des zones fortement peuplées sur les îles, selon l'AFP. Les préparatifs ont également commencé à Porto Rico, où Maria devrait frapper ce mardi. Plus tôt ce mois-ci, Irma a laissé plus des deux tiers des maisons du côté néerlandais de l'île de Saint-Martin inhabitable, sans électricité, gaz ou eau potable. Le gouvernement français a déclaré que son côté de Saint-Martin, l'île a subi environ 7,2 milliards d'euros de dégâts, avec neuf décès au total. Sur les îles Vierges britanniques, des quartiers entiers ont été ravagés. Après une visite dans la région, le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson a décrit les dégâts comme quelque chose qui renvoi « aux images de la Première Guerre mondiale ».

Maria quelques jours seulement après Irma

Le gouvernement portoricain a publié un communiqué disant qu'il s'attend à ce que l'ouragan fasse des dégâts sur l'île ce mardi.

Le territoire des États-Unis a échappé au pire durant le massage d'Irma. Porto Rico est ainsi devenu, depuis plusieurs jours, un centre important afin d'apporter de l'aide aux îles qui ont été les plus durement touchées. « Porto Rico est notre ligne de vie », a même déclaré un habitant d'Anguilla auprès de l'agence de presse Reuters. Preuve que Porto Rico est une île capitale dans toute cette crise météorologique touchant les Caraïbes depuis plusieurs jours. Irma a également frappé les États-Unis, où plusieurs dizaines de décès ont été recensés après le passage de l'ouragan. Près de 6,9 millions de foyers ont été laissés sans électricité en Floride, en Géorgie, en Caroline du Nord, en Caroline du Sud et en Alabama. Un deuxième ouragan, José, qui avait épargné les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy, est également toujours actif dans l'Atlantique, avec des vents pouvant atteindre jusqu'à 90 miles par heure. Plus que jamais, les Caraïbes tremblent devant cette multiplication des ouragans.